Mauricie Trois-Rivières une nouvelle exposition se engager dans Borealis

 Mauricie Trois-Rivières  une nouvelle exposition se engager dans Borealis

Situé au confluent de la rivière Saint-Laurent et de la rivière Saint- Maurice, Trois – Rivières, le musée a Borealis d ‘ ouvrir la voie à une nouvelle exposition permanente intitulée « Passage 5S ».

Situé au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Saint-Maurice, à Trois-Rivières, le musée Boréalis vient d’inaugurer une nouvelle exposition permanente. Baptisée Passage 5S, elle nous fait revivre, à travers nos cinq sens, la vie des ouvriers qui travaillaient autrefois dans les papetières.

Cette expérience se veut un complément à l’exposition permanente Racines et identité, qui nous transporte à la glorieuse époque où Trois-Rivières était la capitale mondiale du papier journal. Elle comprend trois stations où sont stimulés l’ouïe, l’odorat, le goût, le toucher et la vue.

«On s’est penché sur le côté humain de la fabrication de papier, explique Valérie Bourgeois, directrice de ce centre d’histoire de l’industrie papetière, qui a ouvert ses portes il y a cinq ans. Quelles étaient leurs conditions de travail’ Comment travaillaient-ils’»

Au cours de cette expérience immersive, les visiteurs peuvent avoir un aperçu de la senteur des produits chimiques utilisés, toucher la consistance de la pâte à papier et surtout, passer dans un sas où l’on reproduit les taux d’humidité et les bruits qui régnaient dans les usines de l’époque. De quoi souligner la résilience de nos ancêtres, qui enduraient des conditions de travail exécrables.«Il faisait tellement chaud dans les usines que les ouvriers travaillent souvent pieds nus», raconte Valérie Bourgeois. C’était avant l’ère de la CSST.

Une belle sortie familiale

En plus de son exposition à saveur historique, ce musée invite les visiteurs à vivre des expériences, comme en parcourant l’immense réservoir d’eau souterrain en béton, sorte de cathédrale de l’ère industrielle, et en participant à des ateliers de fabrication de papier. Un musée parfait pour une virée en famille.

Pendant la belle saison, les visiteurs peuvent s’avancer au-dessus de la rivière Saint-Maurice pour rejoindre l’ancienne prise d’eau de l’usine, où l’on profite de jolis panoramas sur la rivière, l’île Saint-Quentin et le fleuve.

Boréalis est situé dans une ancienne usine de filtration de la Canadian International Paper (C.I.P.), jadis la plus importante usine de pâtes et papiers au monde, qui a été démolie aux tournants des années 2000. Sauvé in extremis de la démolition, ce bâtiment de brique rouge est un bel exemple de revalorisation de notre patrimoine industriel.

Le musée célébrera cet été les 20 ans de la fin de la drave sur le Saint-Maurice, avec une exposition photo inspirée du mouvement «ruin porn», originaire de Détroit, qui sacralise la beauté des usines abandonnées.

www.borealis3r.ca

Aussi sur Canoe.ca:

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire