Mettre fin au combat avec les aliments

Mettre fin au combat avec les aliments

Mars est le mois de la nutrition partout au pays. Cette année, les diététistes-nutritionnistes se regroupent pour aborder le thème «Mettez fin au combat avec les aliments»! On souhaite ainsi inciter les gens à faire la paix avec les aliments, à éliminer la culpabilité qui limite parfois le plaisir de manger et aussi à se fier à des sources crédibles quand vient le temps de faire un choix pour sa santé. Voici mes conseils!

1′ Soyez critique face aux sites de référence que vous fréquentez

Près de la moitié (49 %) des Canadiens se tournent vers le web lorsqu’ils cherchent des réponses au sujet des aliments et de la nutrition. Les informations qui s’y trouvent ne sont pas toujours rédigées par des experts et ne reposent pas souvent sur des études scientifiques. Parmi les questions à vous poser: Qui commandite le site’ Qui sont les rédacteurs’ Le contenu est-il influencé par la publicité’ 

 Pour mieux évaluer les sources d’information, visitez le site: www.dietetistes.ca

2′ Retrouvez le plaisir de manger

Manger est une activité qui procure un grand plaisir. Pourtant, plusieurs ont une relation amour-haine avec les aliments, si bien que manger représente un défi quotidien. Pour redécouvrir le plaisir de manger, rien ne vaut l’approche de pleine conscience qui valorise la contribution de tous les sens lors des repas et collations. Quelle saveur est-ce que je retrouve dans mon aliment’ Est-ce que j’apprécie sa texture, ses flaveurs’ En somme, profiter pleinement du moment présent, sans ­distraction, nous incite à manger plus lentement et à améliorer notre relation avec les aliments. 

5 trucs pour retrouver le plaisir de manger

Toujours vous attabler pour manger
Dressez une belle table invitante
Éliminez toutes les sources de distraction (télévision, iPad, téléphone)
Attardez-vous aux sensations que procure votre dégustation
Mangez lentement, prenez le temps de ­déposer votre fourchette

3′ Soyez prudent face aux allégations sur les emballages

Des céréales très sucrées qui affichent la mention grains ­entiers ou encore source de huit éléments essentiels, des ­vinaigrettes sans gras qui contiennent deux fois plus de sodium que les vinaigrettes régulières ou encore des produits sans sucre qui contiennent des succédanés de sucre et ­plusieurs additifs… Nombreux sont les exemples de produits qui semblent alléchants… à première vue. Le marketing utilisé par l’industrie a pour but de vous convaincre que c’est le meilleur produit. Allez au-delà et attardez-vous à l’analyse du tableau d’information nutritionnelle et à la lecture de la liste d’ingrédients. Sont-ils aussi santé que vous pensiez’

4′ Ne vous fiez pas uniquement aux calories

Juger un aliment par sa teneur en calories seulement ne révèle absolument rien sur sa valeur nutritive globale. Si la teneur en sucres, en fibres et en protéines nous permet d’évaluer rapidement la valeur nutritive d’un produit, rien ne vaut la consultation de la liste d’ingrédients pour avoir le portrait complet. On évite les aliments aux listes d’ingrédients longues et truffées d’additifs pour privilégier les listes qui rappellent un aliment qui serait cuisiné à la ­maison.

5′ Revisitez votre façon de faire l’épicerie

Photo JEAN-FRANCOIS DESGAGNES

Savez-vous que les allées extérieures regroupent les aliments de base qui sont les plus sains’ Évitez les allées qui regroupent plusieurs tentations et aussi n’hésitez pas à vous agenouiller pour bien considérer les offres qui figurent sur la tablette du bas. N’hésitez pas à faire l’épicerie en compagnie d’un nutritionniste qui vous prodiguera de bons conseils pour faire des choix éclairés.

Pour trouver un professionnel près de chez vous, il suffit de contacter l’Ordre professionnel des diététistes du Québec (OPDQ) au 514 393-3733.

Cuisiner ses propres repas est assurément l’idéal. Le manque de temps est le facteur principal qui fait en sorte que plusieurs se tournent vers le prêt-à-manger. Pour cuisiner plus, il faut planifier et surtout opter pour des recettes express qui se cuisinent en moins de 30 minutes. Vous ­pouvez aussi tenter l’expérience du prêt-à-cuisiner des boîtes repas contenant tous les ingrédients portionnés avec les fiches-recettes respectives. Trois joueurs principaux présentent cette offre alléchante: Miss Fresh, Cook it et marché Good Food.

En manque d’inspiration pour les repas’ Outre les livres de recettes, les sites internet, les blogues et les magazines électroniques, les Diététistes du Canada viennent de lancer une application à télécharger qui propose des recettes ­nutritives pour tous les repas de la journée et plusieurs ­occasions (en ­famille, post-entraînement, réveil savoureux, choix des enfants, etc.). Téléchargez l’application Cuisinidées (Cookspiration) pour vous inspirer. 

7′ Consultez un professionnel

Que ce soit pour un problème de cholestérol, d’hypertension, de diabète ou d’obésité, les nutritionnistes peuvent vous aider à améliorer votre profil de santé. Plusieurs ­autres problèmes peuvent être améliorés par la consultation avec un professionnel de la nutrition. C’est le cas de la fatigue, du manque d’énergie, du côlon irritable, des problèmes digestifs, des allergies alimentaires notamment. Plusieurs assurances couvrent les frais de nutritionnistes, informez-vous!

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire