Mike Ribeiro règle sa poursuite à l’amiable

Mike Ribeiro règle sa poursuite à l'amiable

NASHVILLE – Le joueur de centre des Predators de Nashville Mike Ribeiro et sa femme sont parvenus à une entente hors cour avec leur ancienne gardienne qui les accusait d’agression sexuelle.

Les deux parties ont eu recours aux services d’un médiateur. Les termes de l’entente n’ont pas été divulgués.

«Cette poursuite civile a été réglée amicalement sans longue procédure et sans un procès possiblement coûteux, a exprimé l’avocat du Québécois, Brian Lauten, dans un communiqué envoyé au quotidien Nashville Post. Je ne peux donner plus de détails sur ce dénouement confidentiel. Mike a hâte de poursuivre sa carrière de hockeyeur et de continuer sa quête de la coupe Stanley avec ses coéquipiers.»

L’avocat de la plaignante, dont l’identité ne peut être dévoilée puisqu’elle était mineure au moment de certains faits reprochés, n’a pas réagi.

Les Predators, qui lui ont accordé un contrat de deux ans d’une valeur de 7 millions $, se sont réjouis de cette issue dans un communiqué.

«L’organisation est au fait que Mike Ribeiro a résolu sa poursuite au civil. Nous sommes heureux que Mike et sa famille puissent se concentrer sur son avenir et nous ne ferons aucun autre commentaire.»

La plainte a été déposée en février. Ribeiro y était accusé de plusieurs gestes déplacés à l’endroit de la jeune fille. Sa femme Tamara Williams était également accusée de n’avoir rien fait pour empêcher les actes de son mari.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire