Montréal veut empêcher les camions de circuler sous le viaduc Guy

Montréal veut empêcher les camions de circuler sous le viaduc Guy

Les usagers de l’AMT qui subissent des interruptions de service à cause des camions qui heurtent le viaduc Guy devraient en vivre moins l’année prochaine, car la Ville prend des moyens supplémentaires pour empêcher les camions de circuler à cet endroit.

Les véhicules trop hauts qui entrent en collision avec le viaduc causent des retards pour les usagers de trois lignes de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), entre les gares Vendôme et Lucien-L’Allier.

Le dernier contact remonte au 14 décembre dernier et les clients avaient dû prendre leur mal en patience pendant une trentaine de minutes au début de l’heure de pointe, le temps que les inspecteurs examinent la voie.

S’il n’est déjà pas permis aux camions de circuler sur la rue Guy à partir de la rue Saint-Antoine pour aller sous le viaduc et rejoindre le boulevard René-Lévesque, certains y roulent quand même. Des panneaux seront toutefois bientôt installés pour empêcher les camions d’y aller, a indiqué la Ville de Montréal au «24 Heures».

La signalisation devrait apparaitre «sur le très court terme», indique Philippe Sabourin, chargé de communication à la Ville, et il y en aura avant que les camions arrivent à la rue Guy.

Pour l’instant, on retrouve seulement un panneau sur le viaduc qui indique la hauteur maximale permise de 3,7 mètres.

Pas de système d’alerte

Il n’y aura toutefois pas de gabarit lumineux sur le viaduc, comme c’est le cas pour les camions qui vont direction sud, et qui se révèle très efficace pour empêcher les collisions.

Ceux qui vont vers le sud profitent d’un système avec une caméra qui détecte les camions trop hauts. Un laser active ensuite un panneau dynamique, où des messages d’avertissements s’affichent à l’intention du chauffeur. Depuis son installation en 2012, il y a seulement eu deux collisions avec le viaduc.

Philippe Sabourin explique qu’il n’y a pas de chemin alternatif pour les véhicules qui montent vers le nord, ce qui rend impossible la mise sur pied d’un tel système d’alerte.

«Il n’y a aucune voie pour permettre aux camions de changer de direction et ils ne peuvent pas reculer de façon sécuritaire», dit-il.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire