Mort d’une fillette autochtone, la GRC croit a un homicide

Mort d'une fillette autochtone, la GRC croit a un homicide

WINNIPEG – La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé vendredi que la mort de l’enfant autochtone Theresa Cassandra Robinson, dont le corps ravagé par un animal a été retrouvé lundi au Manitoba, était désormais considérée comme un homicide.

La chaîne APTN rapporte que selon la GRC, la dépouille a été profanée par un animal, mais que ce n’est pas ce qui a causé la mort l’enfant de 11 ans de la communauté de Garden Hill, située à 600 km au nord-est de Winnipeg. La fillette avait été vue pour la dernière fois le 5 mai alors qu’elle quittait une fête d’anniversaire.

Lundi dernier, lors d’une battue effectuée par la communauté, son corps mutilé a été retrouvé près d’un abri d’autobus scolaire, non loin de chez elle. De prime abord, les autorités ont pensé qu’elle avait été tuée par un ours. Mais, après avoir examiné le corps, il en a été décidé autrement.

Selon la GRC, en raison de l’état de la dépouille il a été impossible pour les enquêteurs d’identifier positivement l’enfant, mais avec l’aide des résidents, les autorités ont déterminé qu’il s’agissait fort probablement de l’enfant disparu.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *