Navires sud-coréens dans le Saint-Laurent, les Conservateurs inquiets

Navires sud-coréens dans le Saint-Laurent, les Conservateurs inquiets

L’entrée passée presque inaperçue de deux navires de guerre sud-coréens dans les eaux du Saint-Laurent inquiète le député conservateur de Charlesbourg’Haute-Saint-Charles, Pierre Paul-Hus.

À l’heure où la sécurité est le sujet de l’heure à travers le monde, il est impératif de revoir les moyens dont dispose le Canada pour faire en sorte que la présence de navires de guerre étrangers puisse être détectée plus rapidement, considère M. Paul-Hus.

Celui qui a hérité, vendredi dernier, du rôle de porte-parole associé en matière de Défense nationale au sein du cabinet fantôme du Parti conservateur du Canada se questionne suite à ce qui s’est produit lors de la visite de des deux vaisseaux de guerre sud-coréens.

Rappelons que la présence des deux navires, lundi dernier, n’a été signalée que deux heures et demi à l’avance aux officiers de la station de pilotage des Escoumins, qui ont la responsabilité d’accompagner les navires étrangers dans les eaux du fleuve. Selon les règles habituelles, la Corporation maritime du Bas-Saint-Laurent aurait dû être prévenue au moins 24h à l’avance, ce qui n’a pas été le cas.

«On ne parle pas d’une chaloupe»

«Comment se fait-il qu’on n’ait pas des moyens de détection avancés. […] On ne parle pas d’une chaloupe, c’était des vaisseaux militaires!», s’étonne le député de Charlesbourg’Haute-Saint-Charles.

Bien que la visite des deux navires sud-coréens n’avait rien d’hostile, cet incident met en lumière une brèche importante sur le plan de la sécurité, constate M. Paul-Hus.

«Ça nous a permis de voir qu’on avait un problème de détection des mouvements dans le fleuve», a dit le député conservateur.

Le gouvernement Trudeau et les autorités fédérales se doivent de rassurer les Canadiens, plaide M. Paul-Hus.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire