Office national de l’énergie , Ottawa met de la pression

Office national de l'énergie , Ottawa met de la pression

Tout en réitérant que le gouvernement a entrepris la révision de la structure, du mandat et de la mission de l’ONE, le ministre a dit souhaiter un redémarrage rapide, laissant entendre qu’il fallait rétablir la confiance. « Nous souhaitons que la situation qui a actuellement cours aux audiences publiques d’Énergie Est soit résolue immédiatement de façon à ce que les Canadiens puissent s’exprimer sur cet important enjeu national », a écrit le ministre Carr dans un communiqué.

L’ONE a indiqué mardi qu’il suspendait indéfiniment les audiences pour des raisons de logistique et de sécurité, tout en ajoutant qu’il devait prendre une décision concernant les deux requêtes déposées « demandant que des membres du comité se récusent et compte tenu du fait que l’Office a sollicité des commentaires par écrit sur toute cette question au plus tard le 7 septembre 2016 ». Par conséquent, a dit l’ONE, « le comité ne tiendra plus de séances tant qu’une décision n’aura pas été rendue à ce sujet ».

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a déclaré plus tôt cette semaine que les commissaires de l’ONE souffraient d’un problème de crédibilité et a réclamé la suspension de deux d’entre eux, Lyne Mercier et Jacques Gauthier. On leur reproche d’avoir rencontré Jean Charest alors que l’ancien politicien travaillait comme consultant pour le compte de TransCanada, l’entreprise qui veut faire approuver son projet d’oléoduc évalué à 15,7 milliards de dollars.

Un porte-parole pour Jim Carr a précisé à Radio-Canada que le ministre surveillera de près la décision de l’ONE concernant la récusation des commissaires, une décision qui pourrait encore prendre plusieurs jours.

L’attaché de presse du ministre ne veut pas confirmer si M. Carr interviendra personnellement dans le dossier advenant un refus des commissaires de se récuser et advenant une reprise des audiences avec la même formule.

Modernisation et refonte déjà en cours

Le communiqué du ministre Carr rappelle que le gouvernement procède présentement « à la modernisation de l’ONE pour rétablir la confiance du public envers l’organisme ». Cette révision inclurait une refonte du processus de participation du public à l’évaluation des grands projets.

M. Carr écrit qu’il souhaite rétablir un lien de confiance entre le public et l’ONE. « L’indépendance et la neutralité sont des principes fondamentaux pour l’ensemble des organismes réglementaires du Canada. […] », peut-on lire dans le communiqué.

Les Canadiens s’attendent à ce que l’ensemble des organismes réglementaires évaluent avec grand sérieux toute allégation de manquement aux principes et normes d’indépendance et de neutralité.

Jim Carr, ministre des Ressources naturelles

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire