Ottawa débloque 54 millions $ sur 5 ans pour Haïti

Ottawa débloque 54 millions $ sur 5 ans pour Haïti

OTTAWA – Ottawa débloque un budget de 54 millions $ sur 5 ans pour aider Haïti, qui se relève encore péniblement après le passage dévastateur de l’ouragan Matthew.

La ministre du Développement international, Marie-Claude Bibeau, en a fait l’annonce vendredi, à la dernière journée de sa visite de trois jours sur l’île.

L’aide à l’agriculture obtient la plus grosse part du financement du gouvernement fédéral, soit 50 millions $.

Cette somme est mise à disposition des organismes humanitaires, qui doivent présenter des propositions de projets. Ottawa tranchera ensuite selon ses priorités.

Dans certaines régions du pays, «les plantations ont été ravagées, le bétail noyé, les bateaux brisés, donc il faut vraiment tout reconstruire au niveau de l’agriculture», a déclaré la ministre Bibeau en entrevue téléphonie depuis Haïti.

Lors d’un vol en hélicoptère, Mme Bibeau dit avoir pris la mesure des dégâts que Matthew a laissés derrière lui, lorsqu’il a soufflé sur les Caraïbes au début du mois d’octobre.

En plus de l’ouragan, l’agriculture haïtienne est frappée de plein fouet par les changements climatiques, qui ont provoqué des épisodes de plus en plus fréquents de sécheresse, selon la ministre.

«Il faut les aider à être plus résilients. À avoir des semences adaptées aux sécheresses», a-t-elle précisé.

Une majorité de la population haïtienne vit en région rurale et pratique l’agriculture de subsistance.

Le financement annoncé comprend également une somme de 2,65 millions $ en aide immédiate aux habitats touchés par l’ouragan Matthew, qui a fait 1000 morts à Haïti.

Un budget de 1,4 million $ a aussi été débloqué pour soutenir l’organisation des élections présidentielles, dont le premier tour se déroulera dimanche.

Haïti est plongée dans une profonde crise politique depuis que les résultats du premier tour en octobre 2015 ont été jugés nuls en raison de «fraudes massives».

«Mon espoir est que cette élection sera la bonne et qu’on va pouvoir passer à la prochaine étape, à un deuxième tour. Et qu’on va pouvoir dans les meilleurs délais travailler avec un nouveau gouvernement qui aura toute la légitimité», a affirmé Mme Bibeau.

Étiquettes :

Laisser un commentaire