Ottawa réitère son souhait d’améliorer le sort des anciens combattants

Ottawa réitère son souhait d'améliorer le sort des anciens combattants

WINNIPEG Le ministre des Anciens Combattants, Kent Hehr, a réitéré l’engagement du gouvernement Trudeau à consacrer plus de budgets pour améliorer la vie des vétérans et de leurs familles.

En visite à Winnipeg, au Manitoba, le ministre Hehr a confirmé que près de 5,6 milliards $ seront consacrés par le fédéral pour améliorer le sort des vétérans.

«Le gouvernement du Canada a pris un engagement à l’égard des vétérans et de la population canadienne; nous respecterons cette promesse et continuerons à tendre vers un avenir meilleur», a-t-il déclaré.

Kent Hehr a aussi profité de l’occasion pour souligner que plusieurs mesures avaient également été déjà prises.

«Au moyen du budget de 2016, nous avons pu mettre en uvre de nombreuses initiatives différentes à l’intention des vétérans, soit la réouverture de bureaux, l’embauche de plus d’employés de première ligne et l’amélioration de notre ensemble d’avantages financiers», a-t-il souligné.

Lors de sa visite à Winnipeg, le ministre a rencontré vendredi une cinquantaine de nouveaux employés de première ligne et de soutien.

Au total, plus de 250 nouveaux employés de première ligne ont été embauchés jusqu’à maintenant, assure le ministère.

Les libéraux ont promis que les neuf bureaux de services d’Anciens Combattants Canada fermés sous les conservateurs en plus d’un autre en Colombie-Britannique seront rouverts d’ici mai 2017.

Les libéraux avaient également annoncé que l’allocation pour perte de revenus allait être accrue à 90 % du salaire, ce qui sera le cas dès le 1er octobre. De plus, l’indemnité d’invalidité maximale pour les blessures et les maladies sera portée à 360 000 $.

Plus tôt cette semaine, conservateurs et néo-démocrates ont demandé aux libéraux de donner suite aux recommandations de l’ombudsman des vétérans canadiens.

Dans un récent rapport, l’ombudsman Guy Parent formule trois recommandations qui permettraient d’améliorer la compensation versée aux vétérans et à leurs survivants.

«Bien qu’aucune somme d’argent ne puisse les dédommager intégralement, les vétérans qui ont souffert d’une maladie ou d’une blessure en raison de leur service doivent recevoir une indemnisation juste pour les répercussions de leur incapacité sur leur vie et celle de leurs proches», soulignait-il dans un communiqué.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire