Ouellet s’attaque à Gaudreault et à la direction du PQ

Ouellet s'attaque à Gaudreault et à la direction du PQ

Martine Ouellet accuse le chef intérimaire du Parti québécois de s’ingérer dans sa campagne au leadership et reproche à «l’establishment» du Parti de l’avoir exclue d’une publicité du PQ.

À trois semaines de la désignation du prochain chef, le jour de la rentrée parlementaire, la députée de Vachon a déclaré qu’elle se sent mise de côté par le Parti dont elle convoite la direction. Mme Ouellet n’apparaît pas dans une publicité que vient de publier le PQ à l’occasion de la rentrée parlementaire.

La députée dit avoir demandé à dire «je suis indépendantiste» plutôt que «je suis Parti québécois», pour sa participation à la publicité. «Je suis très surprise de voir que cette publicité s’est faite sans ma participation. Je trouve ça assez ordinaire, dans le contexte d’une course à la chefferie (…) ll semblait que c’était possible. Lorsque je suis arrivée pour la vidéo, ça ne s’est pas fait.»

Le chef intérimaire Sylvain Gaudreault a rencontré la députée de Vachon en tête à tête à l’occasion de deux caucus successifs de la rentrée. M. Gaudreault lui aurait reproché sa participation à une conférence de presse avec Québec solidaire au sujet du projet de loi 106 (politique énergétique). Mme Ouellet n’a pas apprécié que ces rencontres en privé aient été rendues publiques.

À son avis, les interventions du chef intérimaire ont consisté à «restreindre ma liberté de parole. Il m’a aussi reproché d’avoir demandé la démission de Gaétan Barrette au sujet des attentats du 4 septembre 2012. Je crois que les propos de M. Barrette étaient indignes d’un ministre (…) C’est inacceptable cette ingérence dans la course à la chefferie.»

La députée de Vachon souhaite un changement de comportement de la part des dirigeants du PQ. «Les membres à la base sont tannés de l’influence indue et de la mainmise de l’establishment du Parti québécois. Il y a un changement de culture à apporter, ça va trop loin.»

Plus tard en journée, Mme Ouellet a vu son compte Twitter piraté. Un gazouillis attribuant à la députée la déclaration «Je suis Option nationale», a rapidement été démenti.

Sur la défensive

Cette sortie intempestive de Mme Ouellet a obligé Sylvain Gaudreault a consacrer l’entièreté de son point de presse de la rentrée à répondre des accusations de sa collègue. «Je n’ai pas l’intention de m’ingérer dans la course à la direction du Parti», a dit M. Gaudreault.

À son avis, Martine Ouellet s’est exclue elle-même de la publicité du PQ pour la rentrée en refusant de dire le texte qui avait été remis aux députés. «Tous les députés ont été invités à dire la même chose, leur nom, le nom de leur circonscription et je suis Parti québécois. Mme Ouellet a fait le choisi de ne pas le faire.»

Trois autres des 28 députés du Parti québécois ne figurent pas dans la vidéo publicitaire.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire