Parce que la planète Mercure si sombre ?

Parce que la planète Mercure si sombre ?

Pendant de nombreuses années, les astronomes ont demandé pourquoi Mercury était sombre.

Durant de nombreuses années, les astronomes se sont demandés pourquoi Mercure était aussi sombre. La plus petite planète du système solaire présente en effet des teintes grises foncées virant pratiquement au noir. Une particularité étonnante pour un corps de cette taille.

Jusqu’à présent l’hypothèse la plus tangible était celle de la présence de nanoparticules de fer contenues dans sa surface. Cet élément reflète en effet très peu la lumière et est considéré par les scientifiques comme un «agent assombrissant». Toutefois, des analyses ont permis de constater que Mercure ne présente que très peu de fer.

Sa quantité est même inférieure à celle de la Lune qui est pourtant bien plus brillante. Les astronomes ont donc laissé cette théorie de côté pour se pencher vers d’autres possibilités.

Des débris salissants

Le casse-tête aurait finalement été résolu par des chercheurs américains. «On a longtemps émis l’hypothèse d’un mystérieux agent assombrissant contribuant à la faible réflexion de Mercure mais nous n’avions pas envisagé que ce matériau provenait des comètes», explique dans un communiqué Megan Bruck Syal, membre de l’équipe de recherche.

En d’autres termes, la solution ne résiderait pas dans la surface de Mercure mais plutôt dans son ciel. La planète se situe en effet dans une région du système solaire régulièrement traversée par des comètes. Mercure tout particulièrement, à cause de sa position, serait considérablement exposée aux micrométéorites, provenant des débris des comètes, selon l’étude des scientifiques, publiée dans la revue Nature Geoscience.

Des observations réalisées à l’aide de la sonde Messenger qui orbite dans la zone, indiquent même que le corps est ponctuellement en proie à des «douches de météorites». Or, ces petits corps constitués de glace et de poussière, s’avèrent très salissants pour leur voisine.

Une planète «peinte en noir»

Les débris de météorites sont en effet riches en carbone (jusqu’à 25 %), ce qui a tendance à obscurcir les surfaces sur lesquelles elles atterrissent. C’est ainsi ce phénomène qui serait directement responsable de la noirceur mystérieuse de Mercure. Pour tester cette hypothèse, les scientifiques ont cherché à modéliser cette «douche de météorites».

Ceci leur a permis d’estimer la quantité de matériau cométaire arrivant sur Mercure ainsi que la quantité qui resterait à la surface comparé à celle qui serait re-propulsée dans l’espace. Les calculs de Megan Bruck Syal et ses collègues suggèrent qu’après des milliards d’années de bombardement, la surface de Mercure devrait présenter entre 3 et 6 % de carbone.

Profondément ancrées à  la surface, ces minuscules particules de carbone agiraient comme une «peinture invisible» et suffiraient alors à réduire la lumière réfléchie jusqu’à 5 % dans les régions les plus sombres de Mercure. «Nous pensons que ce scénario doit être considéré. «Mercure pourrait bien être une planète peinte en noire», conclut Peter Schultz, professeur à la Brown University et co-auteur de l’étude.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire