Paris veut promouvoir sa Nuit

Paris veut promouvoir sa Nuit

La Ville de Paris veut promouvoir sa «Nuit» et a annoncé mardi une série de mesures, dont une demande de l’extension horaire des métros, pour une «Nuit animée, vivante et respectueuse de tous».

«Dans la période que nous traversons, la Nuit parisienne a besoin d’être soutenue par un vrai consensus, celui d’une société soucieuse de ne rien renier de son désir de liberté», a indiqué la maire PS de Paris Anne Hidalgo devant le Conseil de Paris, en faisant référence aux attentats qui se sont attaqués en 2015 à des lieux festifs.

«Nous nous attacherons à défendre un élément-clé de notre patrimoine commun pour proposer une Nuit animée, vivante et respectueuse de tous», a ajouté la maire en détaillant un plan pour la vie nocturne parisienne, doté de 12 millions d’euros (17 millions de dollars canadiens).

La Ville va ainsi demander une «extension des horaires du métro le week-end» et un renforcement du réseau des bus de nuit, le Noctilien.

Il faut que «nous reprenions la marche du progrès», a indiqué Frédéric Hocquard, conseiller PS délégué à la Nuit en affirmant que l’amplitude des horaires de métro n’avait pas changé depuis 2008 et que le réseau du Noctilien était saturé.

Paris, la nuit, ce sont «plus de 4000 lieux avec terrasses, 800 établissements ouverts après 2 h du matin, 1,5 milliard de chiffre d’affaires, 600 000 salariés qui travaillent entre 21 h et 6 h et 200 000 entre minuit et 5 h, soit 13 % de l’emploi à Paris », a-t-il rappelé.

Une mission a été confiée à l’élu parisien Jean-Luc Romero pour qu’il fasse des préconisations de valorisation de la nuit LGBT dans la capitale.

Un Comité des usagers sera installé en fin d’année, un Sommet des maires consacré à la vie nocturne, sera organisé à l’Hôtel de Ville l’an prochain comme une campagne de promotion à l’international.

Pour que la fête se déroule également dans une ville partagée par tous, des outils de mesures de bruit seront installés par BruitParif dans cinq quartiers festifs, pouvant ensuite donner lieu à des règlementations. Une signalétique appelant au respect des autres sera installée.

Par ailleurs, des agents de la future brigade de lutte contre les incivilités, forte de quelque 320 agents, seront mobilisés la nuit.

Aussi sur Canoe.ca:

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire