Partielles de lundi, le vote libéral s’effondre

Partielles de lundi, le vote libéral s'effondre

Lors des élections partielles tenues lundi, les libéraux ont conservé sans éclat leur mainmise sur Verdun et leurs appuis se sont effondrés dans les trois autres circonscriptions en jeu, majoritairement francophones.

«Il y aura d’autres rendez-vous […]. La composition de l’Assemblée nationale ne change pas et nous poursuivons notre travail», a lancé Philippe Couillard suite à la victoire d’Isabelle Melançon dans le château fort montréalais de Verdun.

Mme Melançon aurait été battue si l’on additionne les votes du Parti québécois et de Québec solidaire. Avec près de 35 % des voix, elle fait beaucoup moins que l’ex-politicien et ministre Jacques Daoust, qui avait fait 50 % en 2014.

Le chef péquiste l’a noté. «Les Québécois veulent tourner la page», a lancé Jean-François Lisée suite à la victoire de Catherine Fournier dans Marie-Victorin. Dans cette circonscription largement francophone, les libéraux ont terminé quatrièmes, derrière la CAQ et Québec solidaire.

Dans Saint-Jérôme, l’ancien fief de Pierre Karl Péladeau, la surprise n’est pas la victoire péquiste, mais le résultat du PLQ qui a peiné à dépasser le plateau de 10 %. Il avait fait le double en 2014. Jean-François Lisée a toutefois réussi son premier test électoral à la tête du Parti québécois: il a augmenté ses majorités dans ces deux circonscriptions.

La CAQ a remporté haut la main dans la circonscription d’Arthabaska, où les stratèges libéraux espéraient faire un gain. Pourtant, la soeur de la défunte députée Sylvie Roy, qui avait quitté le parti de François Legault en 2015, s’en était prise à M. Legault en pleine campagne. Elle l’a accusé d’instrumentaliser l’ancienne élue adéquiste et elle a appuyé le PLQ.

«C’est toute une défaite pour les libéraux ce soir. Les libéraux se sont écrasés», a lancé le chef caquiste, François Legault, visiblement soulagé d’avoir récupéré cette circonscription.

Le parti de gauche Québec solidaire a causé la surprise en terminant deuxième dans Marie-Victorin et troisième dans Verdun, au moment d’écrire ces lignes.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Partielles de lundi, le vote libéral s’effondre

Partielles de lundi, le vote libéral s'effondre

Lors des élections partielles tenues lundi, les libéraux ont conservé sans éclat leur mainmise sur Verdun et leurs appuis se sont effondrés dans les trois autres circonscriptions en jeu, majoritairement francophones.

«Il y aura d’autres rendez-vous […]. La composition de l’Assemblée nationale ne change pas et nous poursuivons notre travail», a lancé Philippe Couillard suite à la victoire d’Isabelle Melançon dans le château fort montréalais de Verdun.

Mme Melançon aurait été battue si l’on additionne les votes du Parti québécois et de Québec solidaire. Avec près de 35 % des voix, elle fait beaucoup moins que l’ex-politicien et ministre Jacques Daoust, qui avait fait 50 % en 2014.

Le chef péquiste l’a noté. «Les Québécois veulent tourner la page», a lancé Jean-François Lisée suite à la victoire de Catherine Fournier dans Marie-Victorin. Dans cette circonscription largement francophone, les libéraux ont terminé quatrièmes, derrière la CAQ et Québec solidaire.

Dans Saint-Jérôme, l’ancien fief de Pierre Karl Péladeau, la surprise n’est pas la victoire péquiste, mais le résultat du PLQ qui a peiné à dépasser le plateau de 10 %. Il avait fait le double en 2014. Jean-François Lisée a toutefois réussi son premier test électoral à la tête du Parti québécois: il a augmenté ses majorités dans ces deux circonscriptions.

La CAQ a remporté haut la main dans la circonscription d’Arthabaska, où les stratèges libéraux espéraient faire un gain. Pourtant, la soeur de la défunte députée Sylvie Roy, qui avait quitté le parti de François Legault en 2015, s’en était prise à M. Legault en pleine campagne. Elle l’a accusé d’instrumentaliser l’ancienne élue adéquiste et elle a appuyé le PLQ.

«C’est toute une défaite pour les libéraux ce soir. Les libéraux se sont écrasés», a lancé le chef caquiste, François Legault, visiblement soulagé d’avoir récupéré cette circonscription.

Le parti de gauche Québec solidaire a causé la surprise en terminant deuxième dans Marie-Victorin et troisième dans Verdun, au moment d’écrire ces lignes.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire