Pas de référendum avant 2022, Six années de turbulence-préviennent les libéraux

Pas de référendum avant 2022, Six années de turbulence-préviennent les libéraux

Référendum ou pas, l’élection d’un gouvernement péquiste provoquerait des années de turbulence, préviennent les libéraux de Philippe Couillard.

La proposition de l’aspirant chef péquiste Jean-François Lisée d’écarter la tenue d’un référendum dans le premier mandat d’un gouvernement du Parti québécois dérange. Selon le député de Rosemont, c’est la seule façon de ne pas tomber dans le piège du Parti libéral, qui brandit sans cesse la menace référendaire pour effrayer les Québécois.

Pour le ministre libéral Pierre Arcand, la position de M. Lisée n’est que de la poudre aux yeux.

«Le PQ continue de se préoccuper de référendum. Nous, on s’occupe des vraies affaires et on travaille pour l’avancement du Québec. Avec Pauline Marois on parlait de cinq ans de turbulence, maintenant c’est six années de turbulence», a-t-il fait valoir mardi, à l’entrée de la réunion quotidienne des députés libéraux.

Pour son collègue Jean-Marc Fournier, la campagne au leadership du PQ n’est rien d’autre qu’une «course au référendum». «Il y en a une qui est plus pour le sprint, l’autre est plus pour une course à obstacles et lui (Jean-François Lisée), pour le marathon. Mais à la fin du jour : il y a un référendum pour la séparation», a-t-il insisté.

Le chef caquiste François Legault n’a pas épargné lui non plus le troisième candidat déclaré au trône péquiste. «Tout ce que fait M. Lisée, c’est qu’il reporte le problème à plus tard. Il nous dit : On va avoir une campagne référendaire qui va durer six ans. Les Québécois ne seront pas dupes», a-t-il soutenu mardi.

La menace est libérale

La réplique du député de Rosemont ne s’est pas fait attendre. L’ancien conseiller de Jacques Parizeau et Lucien Bouchard a réitéré sa promesse de ne pas tenir de référendum avant 2022.

«On sait exactement ou on s’en va, on sait qu’en 2018, si je suis chef du PQ, on va avoir un gouvernement honnête, intègre et compétent, avec des gens intelligents qui ont de la drive économique et de la compassion, a-t-il dit. La turbulence qui nous menace, c’est six ans de Gaétan Barrette, Sam Hamad et Lise Thériault, de Philippe Couillard le neurochirurgien qui n’arrive pas à négocier une entente économique qui a de l’allure!».

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire