Pas de Russes aux Jeux paralympiques

Pas de Russes aux Jeux paralympiques

Le président du Comité international paralympique (CIP), Philip Craven, a annoncé dimanche l’exclusion de tous les athlètes russes en prévision des Jeux de Rio qui auront lieu du 7 au 18 septembre.

«Cette décision a mis un énorme fardeau sur nos épaules, mais c’est dans le meilleur intérêt du mouvement paralympique», a affirmé Craven par communiqué.

Les membres du pays visé ne pourront s’exécuter en raison d’une suspension imposée après les résultats d’une enquête de la commission McLaren relativement à un système de dopage d’État.

Le conseil d’administration du CIP a déterminé que le Comité paralympique russe était incapable de s’assurer de respecter le code antidopage de la CIP ainsi que le code mondial.

«Comme organe international pour le mouvement paralympique, il est de notre responsabilité de veilleur à ce qu’il y ait une concurrence juste pour que les athlètes aient confiance de pratiquer leur sport sur le même pied d’égalité que les autres. Ceci est essentiel pour l’intégrité et la crédibilité du sport paralympique. Pour y parvenir, il importe que chaque comité national membre respecte les règles», a indiqué le président du CIP.

Le Comité russe a maintenant 21 jours pour porter en appel la décision.

La nation du président Vladimir Poutine a été touchée par diverses sanctions au cours des derniers jours, et ce, même si elle a été autorisée à envoyer une délégation de 271 sportifs au Brésil. L’équipe nationale d’haltérophilie a notamment été bannie des Jeux olympiques, tout comme celle d’athlétisme. En boxe, la formation russe a évité le couperet, tandis qu’au tennis, Maria Sharapova est à l’écart à cause d’une suspension pour consommation d’une substance interdite.

«C’est une situation bien triste parce qu’il ne s’agit pas des athlètes qui déjouent un système, mais bien d’un système dirigé par l’État qui fait en sorte que ses athlètes trichent. La culture de dopage qui pollue le sport russe provient du gouvernement et a maintenant été découverte dans non pas un seul rapport indépendant, mais bien deux, commandés par l’Agence mondiale antidopage», a conclu Craven.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire