Plus de 15 000 Canadiens accusés de possession de marijuana depuis l’élection de Trudeau

Plus de 15 000 Canadiens accusés de possession de marijuana depuis l'élection de Trudeau

OTTAWA | Plus de 15 000 Canadiens ont été accusés de possession de marijuana depuis l’arrivée au pouvoir des libéraux de Justin Trudeau, à l’automne 2015, alors qu’ils ont été élus en promettant de légaliser cette drogue, chose qui sera faite dans un peu plus d’un an.

Des 15 300 personnes accusées depuis la formation du gouvernement libéral il y a 18 mois, 2000 ont été condamnées pour possession simple, a rapporté le National Post.

Ottawa a déposé en avril dernier le projet de loi C-45, actuellement en deuxième lecture à la Chambre des communes, lequel prévoit que la possession de 30 grammes de cannabis et moins, en public, sera légale au pays d’ici l’année prochaine.

«Des gens continuent d’être condamnés relativement à une substance que le gouvernement compte légaliser», a déploré le député Alistair MacGregor, porte-parole en matière de justice pour le Nouveau Parti démocratique (NPD).

Selon les chiffres du Service des poursuites pénales du Canada, que le National Post cite, d’octobre 2015 à avril 2017 près de 7000 personnes âgées de moins de 25 ans ont été accusées de possession de marijuana, dont 774 qui ont été formellement reconnues coupables. Durant la même période, plus de 8300 personnes âgées de plus de 25 ans ont été accusées, incluant 1361 qui ont été condamnées.

La moitié des dossiers sont encore en cours de judiciarisation, ce qui pourrait faire grimper significativement les données.

Les chiffres totaux sont probablement encore plus élevés puisque le Service des poursuites pénales du Canada ne traite au Québec et au Nouveau-Brunswick que les délits pris en charge par la GRC et non par les autres corps policiers. Le service fédéral ne considère pas non plus les délits perpétrés en vertu de la Loi (fédérale) sur le système de justice pénale pour les adolescents dans toutes les provinces.

Décriminaliser en attendant la légalisation’

Le NPD presse le gouvernement pour qu’il décriminalise la possession de marijuana dès à présent, en guise de transition menant à la légalisation.

«Jusqu’à ce que le projet de loi C-45 devienne une loi, les lois existantes concernant le cannabis demeurent en vigueur», a répondu au National Post la ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire