Poupon maltraité, un père de Beauceville jugé apte à subir son procès

Poupon maltraité, un père de Beauceville jugé apte à subir son procès

Le père de Beauceville accusé tout comme sa conjointe d’avoir maltraité son bébé depuis sa naissance est apte à subir son procès.

Accusé de voies de fait causant des lésions et de négligence criminelle, le père d’un poupon de quelques mois revenait en cour après avoir subi une évaluation psychologique afin de déterminer son aptitude à subir son procès.

Lors d’un passage éclair au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce, l’homme de 25 ans a donc appris qu’il était apte et qu’il reviendrait en cour le 23 mai pour son enquête sur remise en liberté.

Pour sa part, sa conjointe de 21 ans et mère du bébé n’était pas en cour jeudi puisqu’elle avait obtenu sa remise en liberté la semaine dernière à condition de se rendre directement au Domaine Orford pour subir une thérapie fermée de six mois contre la dépendance.

Les accusations qui pèsent contre le couple couvrent les premiers jours de la vie du poupon jusqu’au mois d’avril lorsqu’il a été hospitalisé pour de multiples fractures. Le petit garçon est aujourd’hui hors de danger et entre les mains de la DPJ.

Avec la collaboration de TVA Nouvelles

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire