Pour en finir avec le partage à parts égales

Pour en finir avec le partage à parts égales

Avec un nouveau président à sa tête, l’Union des municipalités du Québec a demandé jeudi un partage plus équitable des investissements en infrastructures.

Bernard Sévigny, maire de Sherbrooke, a été élu président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) pour succéder à Suzanne Roy.

Dans sa première prise de parole publique, il a plaidé pour un meilleur partage entre les trois paliers de gouvernements pour le financement des infrastructures. Il souhaite que le fédéral assume 50 % de la facture, le provincial 33 % et les villes 17 %.

En entrevue au Journal, il a souligné que cela respecte davantage la capacité de payer des villes. Il a confiance que le gouvernement fédéral ira de l’avant avec sa promesse d’augmenter sa part à 50 %. Il restera à convaincre Québec, mais déjà, le premier ministre Couillard n’est pas fermé, analyse-t-il.

«On est enfermés dans une formule un tiers, un tiers, un tiers. Est-ce qu’on peut sortir de cette formule-là’ Si le gouvernement du Québec maintient son tiers, ça nous ramène à 17 %. […] C’est raisonnable et c’est une question d’équilibre entre la contribution des trois paliers de gouvernements.»

Plus tard dans la journée, le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, est resté vague sur les intentions de son gouvernement et sur les types de projets qui seront financés à 50 %. À court terme, certains projets de transport en commun pourraient l’être, mais pour l’avenir tout reste à déterminer, a-t-il affirmé.

N’empêche, selon M. Sévigny, la cause des municipalités avance comme jamais. «Il y a une volonté du gouvernement qu’on n’a pas sentie depuis des décennies. Ça fait 30 à 40 ans qu’on attend ce moment.»

Il entend poursuivre dans la continuité de ses prédécesseurs. Les villes ont concédé beaucoup au plan financier, 1,2 milliard $ sur quatre ans, mais selon lui, avec les nouveaux pouvoirs qu’elles comptent obtenir, «on gagne au change». «On veut être de moins en moins un gouvernement quémandeur», exprime-t-il.

Le mois prochain, l’UMQ tiendra un sommet à Québec qui réunira les dirigeants des associations municipales des autres provinces, a annoncé Bernard Sévigny. Il y sera beaucoup question de gouvernements de proximité. «On a des préoccupations communes.»

Priorité du président de l’UMQ

Reconnaissance des gouvernements de proximité

Outils pour des relations de travail plus équitables

Réduction des redditions de comptes au provincial

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire