Poursuite contre la Ville de Québec, 25 M$ de frais judiciaires pour L’Ancienne-Lorette

Poursuite contre la Ville de Québec, 25 M$ de frais judiciaires pour L'Ancienne-Lorette

La facture de la Ville de L’Ancienne-Lorette, pour la préparation de son recours juridique contre la Ville de Québec, atteindra au moins 2,5 millions $.

Le maire Émile Loranger va autoriser mardi soir, lors de la séance du conseil de ville, le versement d’une nouvelle tranche de 500 000 $ en fidéicommis pour les expertises judiciaires. Cet argent, pigé dans le surplus accumulé de la Ville, servira essentiellement à payer les honoraires des juricomptables de la firme Deloitte, qui assistent L’Ancienne-Lorette dans le litige de la quote-part d’agglomération.

La Ville de L’Ancienne-Lorette estime qu’elle a été surfacturée d’environ 3 M$/an par la Ville de Québec depuis 2008 et elle espère récupérer entre 16 et 23 millions $ au terme d’un éventuel procès dont la date n’a toujours pas été fixée.

«On est à l’aube du procès. Normalement, fin février, nous on devrait avoir déposé notre dossier complet au juge. Il y a eu énormément de travail de fait et on est extrêmement confiants d’aller récupérer tout ce qu’on a investi là-dedans et surtout de récupérer le trop payé à l’agglomération», a exprimé le maire Loranger dans une capsule vidéo sur le site web de la municipalité.

Le maire de Saint-Augustin, Sylvain Juneau, estime quant à lui qu’il est peu probable qu’un verdict soit prononcé avant 2018 dans cette affaire.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire