Projet Montréal se choisit un chef , qui veut affronter Denis Coderre’

Projet Montréal se choisit un chef , qui veut affronter Denis Coderre'
Un texte de François Cormier

À l’heure actuelle, seul le conseiller municipal François Limoges a officiellement fait part de son intention de devenir le prochain chef de Projet Montréal. Deux autres conseillers municipaux, Valérie Plante et Guillaume Lavoie, sont en sérieuse réflexion et se préparent à faire le saut.

Les candidats potentiels ont-ils peur d’affronter Denis Coderre’ Chez ceux qui ont refusé de se lancer dans la course, on concède que le maire fait partie des éléments dans l’ensemble de la réflexion, mais qu’il n’est pas la raison principale.

Le cofondateur d’Équiterre Steven Guilbeault a invoqué le contexte familial pour refuser de participer à la course même s’il y a réfléchi sérieusement (sa conjointe et lui ont six enfants).

Le député Alexandre Boulerice a aussi été approché, mais il aurait eu du mal à justifier l’idée de provoquer une élection partielle dans sa circonscription fédérale moins d’un an après avoir été réélu.

Karel Mayrand, de la Fondation David Suzuki, estimait quant à lui qu’il n’avait pas une connaissance assez fine des enjeux municipaux pour devenir chef du parti.

Quant à l’entrepreneur Alexandre Taillefer, il convient que son nom a été évoqué, mais affirme n’avoir jamais eu l’intention de devenir chef de Projet Montréal.

CELUI QUI S’EST LANCÉ

François Limoges


Le conseiller municipal du district St-Édouard (Rosemont-La-Petite-Patrie), François Limoges  
Photo : Facebook/François Limoges

En annonçant ses intentions en mai 2016, le conseiller municipal François Limoges a envoyé le signal à ses collègues qu’il n’y aurait pas de couronnement du prochain chef de Projet Montréal et qu’il y aurait des débats.

CEUX QUI RÉFLÉCHISSENT ET SE PRÉPARENT SÉRIEUSEMENT

Valérie Plante


Valérie Plante  
Photo : Radio-Canada

Seule femme à envisager de faire le saut, la conseillère municipale est reconnue par ses collègues comme une travailleuse acharnée sur le terrain et plusieurs rappellent qu’elle a battu Louise Harel dans son district en 2013.

Guillaume Lavoie


Le conseiller municipal Guillaume Lavoie  
Photo : Radio-Canada

Alors que tout le monde s’attendait à ce qu’il soit de la course, le conseiller municipal n’a envoyé aucun signal à cet égard dans les derniers mois. De récents appels à ce qu’il se lance l’auraient incité à entamer une réflexion sérieuse.

Denis Coderre, un « colosse »’

Dans les rangs de Projet Montréal, on reconnaît que Denis Coderre est un sérieux adversaire tout en affirmant qu’il n’est pas infaillible. « Je pense que nous sommes l’alternative à Denis Coderre. Nous serons prêts à l’affronter, c’est certain. Nos appuis augmentent et les gens savent que c’est Projet Montréal qui a une vision d’avenir de Montréal », lance la présidente du parti, Nathalie Goulet.

Contrairement à 2013, la formation politique pourra cette fois-ci attaquer le bilan de l’administration Coderre.

En matière de stratégie politique, il est clair que le prochain chef de Projet Montréal aura plusieurs objectifs : tenter de ravir la mairie à Denis Coderre, mais aussi (et certains diront surtout) de faire en sorte que les 25 élus actuels de la formation politique soient réélus.

Projet Montréal veut prendre le contrôle politique de certains arrondissements comme Hochelaga-Maisonneuve, Verdun, Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce en plus de conserver ses majorités de voix dans les arrondissements Le Plateau-Mont-Royal, Le Sud-Ouest et Rosemont-La-Petite-Patrie.

Plus d’un an avant les élections municipales, il est toutefois difficile de faire des calculs électoraux. Vers qui se tourneront les électeurs qui ont voté pour Marcel Côté ou Mélanie Joly en 2013′ Est-ce que le parti politique Vrai changement survivra au départ de sa fondatrice’ Est-ce que de nouveaux joueurs-clés feront leur entrée en politique municipale

Une chose est certaine : le prochain chef de Projet Montréal devra composer avec un adversaire qui sera de toutes les tribunes en 2017, année électorale qui marquera aussi le 375e anniversaire de Montréal. Visibilité monstre à prévoir… pour Denis Coderre.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire