Projet Montréal veut plus d’autobus durant les pannes de métro

Projet Montréal veut plus d'autobus durant les pannes de métro

MONTRÉAL – Les pannes de métro en novembre ont révélé un manque de navettes d’autobus, selon Projet Montréal qui somme la STM d’en mettre davantage en circulation lors des interruptions de service.

«S’il y a toute une ligne fermée actuellement, il n’y a pas de service de navettes efficace qui la remplace», explique Craig Sauvé, qui déposera un avis de motion au conseil de ville lundi pour que la STM améliore le réseau.

«Cette année, on était supposé avoir 2000 autobus en fonction à la STM, qui n’a pas atteint sa cible, avec à peu près 1800», ajoute le porte-parole de l’Opposition officielle en matière de transport. Si on avait acheté assez d’autobus, on aurait cette flexibilité pour offrir des navettes pendant les pannes.»

Les taxis en option

Du coup, en heures de pointe, les taxis deviennent la première alternative lors d’une panne, déplore-t-il.

«Actuellement, quand il y a une panne, les taxis sont soudainement très rares et les Uber augmentent leurs prix. En été, il y a les Bixis, mais ce n’est pas une autre option pour le même trajet offert par la STM.»

En cas de longue interruption de service, la STM se défend de mettre en place un service de navettes de bus. «Il faut toutefois comprendre qu’en heures de pointe, la grande majorité de nos bus sont déjà sur la route, alors nous devons aussi composer avec ces réalités», répond Amélie Régis, porte-parole.

Rappelons qu’à la mi-novembre, la STM a connu sa pire semaine en quatre ans, avec cinq pannes de métro en trois jours, dont une qui a paralysé l’ensemble des lignes du réseau pendant une vingtaine de minutes.

Politique de retards

Projet Montréal exige aussi une politique de retards, en cas de pannes.

«Un peu comme le font les compagnies de transport aérien, ajoute M. Sauvé. S’il y a des retards, est-ce qu’il y a des compensations ou dédommagements’ Il faut réfléchir à cela pour augmenter la confiance des usagers envers la STM.»

Augmentation de 2 %

En 2017, la STM ajoutera 23 véhicules à sa flotte et augmente son service de 2 %, dont la moitié autour des chantiers Turcot, Champlain et Bonaventure.

La STM rappelle qu’elle note une baisse de 8 % des interruptions de 5 minutes et plus par rapport à l’an dernier.

Elle prévoit l’an prochain investir 887 millions $, soit 300 millions $ de moins que ce qui avait été projeté en 2015.

Étiquettes :

Laisser un commentaire