Quatre ans de prison pour avoir agressé sa cousine de trois ans

Quatre ans de prison pour avoir agressé sa cousine de trois ans

La Cour a rejeté, lundi, la demande en appel d’un homme trouvé coupable d’avoir agressé sexuellement sa jeune cousine et, du même coup, elle a confirmé la sentence de 48 mois prononcée par le juge de première instance.

Steve Gauthier, 45 ans, a désormais quelques jours pour se constituer prisonnier puisqu’en attente de la décision de la Cour d’appel, le résident de Portneuf avait pu reprendre sa liberté.

Dans leur décision, les juges de la Cour d’appel ont rappelé que pour trouver l’accusé coupable, le juge de première instance ne s’était pas contenté de «rejeter la version» de l’accusé, mais qu’il avait aussi expliqué «minutieusement les raisons de sa conclusion».

«Facteurs pertinents»

Concernant la peine de quatre ans imposée par le magistrat, la Cour a rappelé que ce dernier avait «tenu compte de tous les facteurs pertinents» et qu’il avait choisi une peine qui «se situe à l’intérieur de la fourchette applicable pour des crimes d’ordre sexuel commis sur des enfants».

Enfin, bien que l’accusé et son avocat Me Jean Petit ait présenté en Cour d’appel une requête pour preuve nouvelle, cette dernière a été rejetée puisque la Cour estime que, comme sa première «défense n’a pas été retenue, l’appelant tente sa chance à nouveau avec une autre explication» et qu’une «telle façon de procéder est inacceptable».

Selon la Cour d’appel, «une requête pour preuve nouvelle ne doit pas devenir l’occasion de corriger une décision d’ordre tactique».

Période de neuf ans

Rappelons que la petite victime de Gauthier était âgée d’à peine trois ans lorsqu’elle a subi un premier assaut de la part de son cousin qui «jouait à se mettre tout nu» et qui l’a pénétrée avec son pénis. Après cet épisode, les agressions se sont multipliées jusqu’à l’âge de 12 ans.

Questionnée sur la décision de la Cour d’appel, la victime de Gauthier s’est dite plus que satisfaite, mais surtout «soulagée» de savoir qu’elle pouvait désormais fermer le chapitre sur ces tristes événements qui ont marqué son enfance au fer rouge.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire