Quatre Hells Angels de retour devant le tribunal

Quatre Hells Angels de retour devant le tribunal

Parce que les avocats de certains membres en règle des Hells Angels n’ont appris que deux semaines après les représentations sur la peine que le contrat du délateur sur qui reposait essentiellement la preuve contre leur client avait été résilié, le juge François Huot a permis, jeudi, que soit rouverte cette étape déterminante.

Depuis que l’escouade régionale mixte (motards) a anéanti un réseau de vente de drogue lié aux Hells Angels en novembre 2011 dans le cadre d’un projet baptisé Vautour, plusieurs des vingt-cinq personnes arrêtées ont plaidé coupables.

Opération Vautour

Il restait toutefois un noyau de combattants, soit le Hells Richard «Bob» Hudon (toujours détenu), Simon Harvey, Oscar Lessard et Christian Lessard (en liberté) pour qui les procédures se sont échelonnées dans le temps pour prendre fin le 30 avril dernier, lors d’une dernière journée, dans le cadre des représentations sur la peine.

Or, deux semaines plus tard, les avocats des accusés ont été avisés que le contrat du délateur qui avait permis, sur une longue période, d’accumuler de la preuve contre leur client, avait été résilié.

Contrat de délation

La raison: l’homme n’aurait pas respecté les termes du contrat le liant à la Sûreté du Québec, et il aurait continué de vendre des stupéfiants.

Les avocats des quatre coaccusés ont donc demandé au tribunal la possibilité de rouvrir les représentations sur la peine, pour pouvoir interroger les témoins sur cet aspect bien précis, ce que le magistrat leur a accordé.

Au surplus, une requête en arrêt des procédures pour délai déraisonnable a également été déposée devant le tribunal. Le juge Huot se penchera sur cette requête la semaine prochaine.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire