Rafle des années 1960, Ottawa espère une entente

Rafle des années 1960, Ottawa espère une entente

OTTAWA – Le gouvernement Trudeau a annoncé mercredi le début de négociations pour en arriver à une entente pancanadienne au sujet d’enfants autochtones enlevés à leur famille et placés en adoption dans les années 1960.

Connue sous le nom de «Rafle des années 60», l’opération visait à retirer de leur foyer des enfants pour ensuite être placés dans une famille d’accueil ou adoptés par des parents non autochtones.

«Notre gouvernement lancera les négociations en vue de trouver une solution pour le litige relatif à la rafle des années 1960, et ce, à l’échelle nationale», a fait savoir dans un communiqué Carolyn Bennett, ministre des Affaires autochtones et du Nord.

Ottawa a rappelé que plusieurs recours collectifs relatifs à la rafle des années 1960 étaient actuellement devant les tribunaux

«Durant les derniers mois, j’ai travaillé avec les fonctionnaires de mon ministère et mes collègues du cabinet afin de mettre en place ce processus pour régler ces litiges avec compassion, respect et équité, et ainsi progresser vers la réconciliation et la guérison», a ajouté la ministre.

«Nous sommes fermement résolus à progresser sur la voie de la réconciliation et à renouveler – dans un rapport de nation à nation, de Couronne à Inuit et de gouvernement à gouvernement – notre relation avec les Autochtones, en nous fondant sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat», a-t-elle précisé.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire