Reprise du procès en lien avec les bébés trouvés dans un entrepôt

Reprise du procès en lien avec les bébés trouvés dans un entrepôt

WINNIPEG La mère de six nouveau-nés retrouvés morts dans une unité d’entreposage U-Haul à Winnipeg, au Manitoba, était de retour en cour lundi pour la reprise de son procès.

Andrea Giesbrecht, âgée de 42 ans, est accusée d’avoir cherché à dissimuler les corps de six bébés. Le Dr Raymond Rivera, le pathologiste qui a pratiqué des autopsies sur les restes découverts en octobre 2014, a témoigné en révélant ses observations. Il a expliqué que certains des cadavres étaient si décomposés qu’il lui a été difficile de déterminer l’âge et dans un cas le sexe du f’tus, a rapporté le «Winnipeg Free Press».

Lundi, le médecin a révélé que les bébés étaient âgés entre 34 et 40 semaines de gestation. Il a aussi précisé qu’il a fallu par moment effectué des rayons X des ossements pour en déterminer l’âge.

L’accusée n’a affiché aucune émotion alors que le médecin procédait aux descriptions des résultats de l’autopsie, en réponse aux questions de la Couronne, toujours selon le quotidien de Winnipeg.

Plus tôt dans le procès, l’époux de l’accusée avait dû se présenter à la barre des témoins où il a révélé ne pas avoir réalisé que sa femme avait mené six f’tus à terme. L’homme de 43 ans a aussi affirmé qu’il ignorait qu’un espace U-Haul avait été loué et qu’il ne pouvait savoir non plus que des f’tus s’y trouvaient. Selon des tests d’ADN, il est très probable que Jeremy et Andrea Giesbrecht sont les parents des six bébés entreposés.

En octobre 2014, l’entreprise qui loue de petits espaces avait dû forcer une des unités parce que la locataire accusait un retard dans ses paiements. Les responsables avaient alors découvert six petits corps.

L’accusée aurait également subi au moins 10 avortements légaux. 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *