Résolution 2016, Philippe Couillard et François Legault surveillent leur ligne

Résolution 2016, Philippe Couillard et François Legault surveillent leur ligne

À l’instar du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, qui a perdu plus de 100 livres au cours de l’année 2015, les chefs de partis Philippe Couillard et François Legault souhaitent eux aussi faire de leur santé une priorité en 2016.

Le premier ministre Philippe Couillard souhaite suivre les traces de Gaétan Barrette en perdant quelques kilos en trop. 

Gaétan Barrette avant et après sa perte de poids

«Nous sommes tous en admiration devant lui! Son truc est assez simple: il mange moins. Il mange plus à son appétit. J’essaie de suivre son inspiration cette année. Il faudrait donc que ma femme arrête de faire trop bien à manger», dit Philippe Couillard en blaguant.

Semble-t-il que l’épouse du chef libéral cuisine une excellente tourtière, une vraie, a-t-il spécifié.

«J’aimerais ça contrôler mon poids davantage. Je veux faire attention à ce que je mange et trouver le moyen de faire un peu d’exercice même si c’est difficile pour moi. La politique ce n’est pas un milieu facile. Je vais faire mon gros possible.»

Pour sa part, son rival politique, François Legault, a déjà beaucoup de chemin de parcouru en la matière, si bien que sa balance indique 20 livres en moins, en seulement deux mois d’efforts.

«J’en avais bien besoin. Mon médecin me le demandait depuis un bout de temps pour ne pas créer de problèmes éventuellement», a confié le chef caquiste.

«Je veux en perdre 25 donc il m’en reste 5 à perdre. Je fais attention. Moins de dessert, moins de vin! J’aime beaucoup le vin donc la fin de semaine j’ai décidé de couper. Et le soir, j’ai coupé les biscuits et je fais de l’exercice», explique-t-il.

«Il faut faire de l’exercice et manger moins, ce n’est pas plus compliqué que ça!»

«J’ai un appareil elliptique et j’ai un tapis roulant. J’en fais 40 minutes tous les deux jours. Il s’agit de faire attention. Il n’y a pas de solution miracle.»

L’objectif c’est de continuer mes bonnes habitudes durant le temps des fêtes… Ce n’est pas toujours évident.

«Mon épouse Isabelle est tellement une excellente cuisinière. D’autres apportent des desserts et des entrées. Tout le monde veut faire goûter leurs bûches, leurs tartes et leurs gâteaux spéciaux… et le vin c’est très calorique alors ce n’est pas un bon temps pour mon régime», explique celui qui chaque année reçoit sa famille en même temps que celle de sa femme.

Politique

Sur le plan politique, le premier ministre a trois thèmes phares en vue de l’année 2016, soit l’économie, l’emploi et l’éducation.

«Maintenant qu’on a rétabli l’équilibre budgétaire, réglé les questions de négociations, là c’est vraiment le temps de se concentrer sur la création d’emplois, l’économie et également notre système d’éducation.»

«On a une situation financière plus solide, on peut investir»

De son côté, le chef caquiste promet de talonner le gouvernement sur l’économie.

«C’est sûr que pour moi, 2016 ça sera une bonne année. On devrait avoir plus de place dans les débats. J’ai deux priorités soit de relancer le débat sur l’urgence d’avoir un plan économique et de pousser mon projet pour les nationalistes québécois.»

François Legault

SIMON CLARK / JOURNAL DE QUEBEC

«Je veux essayer de rassembler autant ceux qui sont au PQ, en leur demandant d’être pragmatique sur la souveraineté, et les libéraux pour qu’ils aient une approche plus assumée pour protéger notre langue et nos valeurs.»

«Il faut se donner les moyens de se payer les services qu’on a en santé et en éducation»

Au niveau personnel, François Legault souhaite prendre plus de temps avec sa famille et ses amis.

«C’est ce qui est le plus important. Du temps avec mon épouse, mes fils et mes amis. Dans la vie il faut prendre du temps pour ses proches.»

Philippe Couillard

Le premier ministre mise, pour sa part, sur du temps de qualité avec sa famille et surtout sur la santé.

«Je souhaite du bonheur, de la paix et surtout de rester en santé en 2016. Le reste après, ça devient quelque chose qu’on construit soi-même, alors, si on peut tous rester en santé en 2016 et faire attention le plus possible aux autres, c’est le mieux qu’on peut souhaiter.»

À noter que le chef du parti québécois, Pierre Karl Péladeau, n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue. 

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *