Ronaldo a rejoint Raul et approches Messi

Ronaldo a rejoint Raul et approches Messi

La star du Real Madrid à Bâle compte désormais 71 buts en Ligue des Champions, trois de moins que Lionel Messi, le nouveau détenteur du record.

PARIS – Cristiano Ronaldo, auteur du but de la victoire du Real Madrid à Bâle (1-0), a rejoint Raul à la deuxième place du classement des meilleurs marqueurs de la Ligue des champions, avec 71 réalisations, soit trois de moins que Lionel Messi, nouveau détenteur du record.

Mardi, Messi, avec Barcelone, avait jeté aux oubliettes, avec un triplé, la marque de Raul en Ligue des champions (74 contre 71), rédigeant ainsi une nouvelle page de l’histoire du soccer.

À noter le triplé de Mandzukic pour l’Atletico Madrid contre l’Olympiakos, qui place le Croate (5 buts) à la troisième place du classement de l’actuelle édition, toujours dominé par le Brésilien du Shakhtar Donetsk Luiz Adriano avec neuf filets, devant Messi (7).


Ronaldo offre la première place du groupe au Real

Grâce à un unique but de Ronaldo, le Real Madrid, déjà qualifié pour les huitièmes de finale, s’est assuré de la première place du groupe B en venant battre (1-0), mercredi lors de la cinquième journée de la Ligue des champions, Bâle, qui jouera sa qualification à Liverpool.

Malgré cette défaite, grâce à leurs deux victoires à domicile, les Suisses comptent deux points de plus que les Reds qui se sont fait rejoindre à deux minutes de la fin par les Bulgares de Ludogorets (2-2). Les Helvètes pourront donc se contenter d’un nul le 9 décembre à Anfield.

Malgré les absences de Modric et Khedira, le Real, qui a enregistré sa cinquième victoire en C1 en autant de rencontres, s’est imposé tranquillement grâce à un but de Ronaldo (35), idéalement servi à un mètre de la ligne par Karim Benzema qui avait échappé à la défense helvète côté gauche. Gareth Bale touchait ensuite la transversale à la 74e minute, la balle retombant sur la ligne.

Conspué par le kop bâlois à chacune de ses prises de balle et provoqué en fin de rencontre par deux spectateurs entrés sur la pelouse, Ronaldo a certes grignoté un peu de son retard (71 buts), mais reste à trois longueurs de l’Argentin de Barcelone, Messi, nouveau détenteur du record de la compétition depuis mardi soir avec 74 buts, grâce à un triplé (4-0) face à l’Apoel Nicosie. Ironie de l’histoire, c’est un autre attaquant du Real Madrid, Raul, que Messi a détrôné.

Grâce à son carton plein en Ligue des champions, le Real a aligné une quinzième victoire d’affilée, toutes compétitions confondues, égalant le record du club, co-détenu par l’entraîneur Miguel Muñoz dans les années 1960 et José Mourinho en 2011.

L’actuel leader de la Liga peut battre ce record samedi lors de la 13e journée de championnat à Malaga.

De leur côté, les Suisses, par l’Albanais Gashi (56, 67) et par le jeune (17 ans) attaquant d’origine camerounaise Embolo (68) ont bien réagi en seconde période mais ont manqué cependant de justesse technique pour inquiéter le gardien Navas.

Bâle tentera de nouveau de déjouer les pronostics en s’extirpant d’un groupe difficile. Les Suisses ont déjà réalisé deux fois pareil exploit, la dernière lors de la saison 2011/2012 quand ils s’étaient qualifiés dans une poule où figuraient Manchester United et Benfica, les Anglais étant passés à la trappe. En 2003, le club avait déjà écarté Liverpool, juste devancé par le FC Valence.

***


L’Atletico et Leverkusen en huitièmes

Arsenal, l’Atletico Madrid et Leverkusen se sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Groupe A – L’Atletico Madrid qualifié

Contrat rempli pour le finaliste de la précédente édition qui a facilement disposé de l’Olympiakos (4-0) et disputera lors de la dernière journée à Turin la première place du groupe, si importante pour optimiser ses chances d’un huitième de finale contre un adversaire a priori plus modeste et qu’il recevra au match retour.

Le champion d’Espagne a rapidement mis sous l’étau l’adversaire, grâce à un but de Raul Garcia à la neuvième minute, avant que Mandzukic ne réussisse le triplé aux 38e, 62e et 65e.

Ce scénario était favorable à la Juventus, mais encore fallait-il qu’elle s’impose dans le même temps à Malmö. Ce que le champion d’Italie, après une première période insipide, est parvenu à faire non sans mal, grâce au but en solitaire de Llorente, et à celui de Tevez en seconde période (2-0).

Les Bianconeri, souvent laborieux cette saison sur la scène européenne, recevront l’Atletico lors de l’ultime journée et seront assurés de jouer le tour suivant avec un match nul, quel que soit le résultat de l’Olympiakos qui accueillera Malmö.

Groupe B – Victoire impérative pour Liverpool

Menés dès la troisième minute par Ludogorets, les Reds ont montré de l’orgueil et de la ressource pour renverser une situation qui était synonyme d’élimination. Lambert (8e) puis Henderson (37e) ont marqué, mais le club de la Mersey a fini par céder contre le club bulgare qui a largement mérité son égalisation en fin de match (2-2).

Le deuxième billet du groupe se jouera lors du face-à-face entre Liverpool et Bâle dans deux semaines, les Suisses obtenant leur qualification sauf en cas de défaite.

La réception des Suisses à Anfield pour la dernière journée dira si Liverpool, dépouillé de Suarez à l’intersaison (Barcelone) et privé depuis longtemps de Sturridge sur blessure, est vraiment taillé pour les huitièmes de finale.

Mais ce ne sera pas simple car le FC Bâle, malgré la défaite (1-0) mercredi face au Real Madrid, déjà qualifié, a encore montré qu’il était un valeureux adversaire et n’a plié que sur un but de Cristiano Ronaldo, son 71e en C1 qui lui permet de rejoindre Raul. Dans la course folle aux records qui l’oppose à Lionel Messi, Ronaldo est désormais à trois buts du nouveau record (74) établi par l’Argentin, mardi avec son triplé à l’Apoël Nicosie.

Group C – Leverkusen y est

Le vol parfait, réussi par Monaco sur la pelouse de Leverkusen (1-0), l’a rapproché des 8e de finale, mais n’a pas empêché le Bayer de se qualifier en profitant de la défaite de Benfica chez le Zenit Saint-Pétersbourg (1-0) plus tôt dans l’après-midi.

Leverkusen compte neuf points, soit un de mieux que son bourreau du soir et deux de mieux que le Zenit. Or ces deux dernières équipes s’affronteront lors de l’ultime journée. Un nul suffira à l’ASM pour rejoindre le Paris Saint-Germain parmi les clubs français au tour suivant.

Leverkusen a dominé, parfois manqué de chance comme sur ceette volée de Bender repoussée par la transversale en première période. Mais c’est finalement Monaco qui a marqué en fin de match par Ocampos à peine entré en jeu, bénéficiant d’un beau travail de Berbatov qui faisait son retour dans un de ses premiers clubs.

Groupe D – Arsenal en habitué

Les Gunners sont de fidèles abonnés aux huitièmes de finale de la Ligue des champions, puisqu’ils ont assuré leur présence pour la 15e fois d’affilée, en battant Dortmund (2-0), déjà qualifié, mais dont ils peuvent encore contester la première place.

Le Borussia n’a pas existé à l’Emirates, qui a exulté sur le but précoce de Sanogo et celui magnifique de Sanchez en seconde période. Arsenal a surtout montré qu’il pouvait tenir un succès sur 90 minutes, son défaut ces derniers temps.

Anderlecht, qui a battu Galatasaray (2-0), jouera l’Europa League.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire