Saint-Augustin et L’Ancienne-Lorette ne s’entendent pas

Saint-Augustin et L'Ancienne-Lorette ne s'entendent pas

Sylvain Juneau estime qu’il est «totalement irréaliste» de croire que le procès contre la Ville de Québec sur les dépenses d’agglomération pourra débuter en 2016, contrairement aux affirmations d’Émile Loranger. Il mise plutôt sur 2018.

Le maire de L’Ancienne-Lorette, Émile Loranger, qui espère récupérer entre 16 et 23 millions $ au terme de cette bataille judiciaire entamée en 2012, a prétendu la semaine dernière que le procès devait débuter en décembre 2016.

Celui de la ville de Saint-Augustin, qui s’est greffée au recours, ne partage pas du tout son optimisme. «Moi, je demande à mes procureurs, et ils me disent que c’est impossible. Je leur dis 2017 » Non plus. Ce qui est réaliste selon eux, c’est un horizon 2018», a déclaré le maire Sylvain Juneau, mercredi, en marge d’une séance du conseil d’agglomération.

Échéancier

Joint par Le Journal, M. Loranger persiste et signe. «Moi, ce que je sais, c’est qu’on a déposé un échéancier au juge et que les procédures préliminaires seront terminées en 2016. On pense que le procès va se terminer en 2017 selon les indications que nous avons», a-t-il confié.

«Je peux comprendre, pour quelqu’un qui ne veut absolument pas aller en cour et qui veut signer l’entente avec Québec, de laisser planer des doutes sur toutes sortes d’affaires. C’est facile de laisser planer des doutes», a-t-il balancé.

Rappelons que le maire de Saint-Augustin a signé une entente avec le maire de Québec pour régler le litige. Cette entente n’a toutefois pas été approuvée par le conseil de Saint-Augustin qui attend le rapport d’un expert de l’Université Laval avant de se prononcer.

Les relations se sont-elles détériorées entre les deux maires des villes défusionnées’ «Ça ne s’est pas détérioré ni amélioré. Il a un point de vue, moi j’en ai un autre. Moi, j’ai consulté ma population, lui, il n’a pas jugé bon de le faire. C’est son choix. Mais quand je lis ce matin dans le journal qu’on n’a pas fait une vraie consultation, bien qu’il commence donc par une consultation puis on verra s’il y a lieu de faire un référendum après.»

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire