Saint-Constant, du couponnage au profit des moins nantis

Saint-Constant, du couponnage au profit des moins nantis

SAINT-CONSTANT – Une femme de Saint-Constant, en Montérégie, consacre plusieurs heures par semaine à la recherche d’aubaines pour en faire profiter les moins bien nantis.

Depuis quatre ans, Josée Gagnon collectionne ainsi les coupons rabais et distribue ses réserves.

«En général, c’est pas loin de 20 heures par semaine de coupons, de recherche et de spéciaux. […] Ce sont des commandes entre 100 et 300 $ qu’ils reçoivent. Des fois, j’aide des personnes seules parce qu’elles aussi sont oubliées», raconte celle qui a aussi traversé des moments difficiles.

«Du beurre de peanut, j’en ai mangé et je pense que c’est là que ça a parti. J’ai commencé à donner un peu différemment», ajoute Mme Gagnon qui dit en voir de tous les genres.

«J’ai déjà vu de grosses cabanes et quand tu entres il n’y a rien. Il y a une table de pique-nique», laisse-t-elle tomber.

Chose certaine, la générosité de la femme ne laisse personne indifférent.

«Je suis sans mots. Je suis content qu’une personne qui n’est pas proche de moi puisse penser à nous autres comme ça», a confié à TVA Nouvelles un homme dont la famille a pu compter sur l’aide de Josée.

La principale intéressée, elle, reste modeste.

«Pour moi, ce n’est pas grand-chose, mais pour eux, c’est comme s’ils venaient de gagner au 6/49. C’est comme un joyeux Noël!»

En 2016, les banques alimentaires de la province ont répondu à 1,8 million de demandes d’aide alimentaire par mois, selon les résultats de l’enquête «Bilan-Faim 2016».

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire