Stéphane Dion s’excuse à une mère de famille vexée

Stéphane Dion s'excuse à une mère de famille vexée

OTTAWA – Le ministre des Affaires étrangères Stéphane Dion s’est excusé, vendredi, auprès d’une mère de famille canadienne dont les quatre enfants sont retenus captifs par leur père en Iran, après un geste qui a porté à confusion.

Jeudi, lorsque le cas d’Alison Azer a été soulevé par les conservateurs aux Communes, le ministre Dion a répondu par la parole, mais aussi avec ses pouces, en les tournant vers le sol.

Le geste a fait sortir de ses gonds les députés de l’opposition officielle, et a vexé Mme Azer, qui se trouvait dans les tribunes.

Sur le coup, le ministre a refusé net de s’excuser, et a accusé les conservateurs de vouloir marquer des points politiques avec un sujet sensible.

Mais Mme Azer s’est sentie personnellement visée par le geste du ministre, a-t-elle déploré en mêlée de presse entourée de quelques députés conservateurs après la période de questions, jeudi.

«Je suis vraiment désolé si certains, y compris Mme Azer, ont cru que mon geste leur était dirigé, s’est excusé le ministre, vendredi. Ce n’était de toute évidence pas le cas. Je n’ai que de la compassion pour Mme Azer et je peux seulement imaginer son angoisse.»

«Mon geste était une indignation que je portais en moi et qui est sortie de moi-même devant les efforts de politisation de certains membres de l’opposition qui peuvent nuire à un cas aussi douloureux comme celui-là», a-t-il ajouté.

Alison Azer craint pour la sécurité de ses enfants enlevés par son ex-mari il y a plus d’un an.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire