Stephen Harper se fait le porte-étendard de l’économie

Stephen Harper se fait le porte-étendard de l'économie

KAMLOOPS – Les bonnes nouvelles ne pleuvent pas sur les conservateurs depuis le début de la campagne électorale, mais l’annonce d’un excédent budgétaire de 1,9 milliard $ pour l’exercice 2014-2015, lundi, privent libéraux et néo-démocrates de leur argument voulant que le plan économique de Stephen Harper ne fonctionne pas.

Et le premier ministre n’allait pas bouder son plaisir. En surfant sur les chiffres contenus lundi dans le Rapport financier annuel du gouvernement fédéral, Stephen Harpe n’a pas épargné ses adversaires qui attaquent depuis des semaines son bilan.

Affirmant que la croissance était toujours en vigueur au pays, il a mis en garde les électeurs qui pourraient être tentés de prendre une autre trajectoire en choisissant le changement. Pour Stephen Harper l’équilibre demeure fragile et le rompre plongerait le Canada vers la catastrophe.

«C’est un choix fondamental entre nous et l’opposition. Nous avons une économie en croissance, avec un budget équilibré et des taxes et des impôts plus bas, a-t-il dit. Le NPD et les libéraux proposent des hausses de taxes et d’impôts et des déficits permanents. Ce ne sont pas de bons choix pour notre économie.»

Le NPD n’a jamais dirigé le Canada, mais le premier ministre fait référence ici aux provinces qui ont eu à leur tête des gouvernements néo-démocrates, dont l’Ontario, qui est un territoire très disputé lors de cette élection, et la Colombie-Britannique où le NPD a le vent en poupe.

«Regardez ce qui s’est passé en Alberta où nous avons eu plusieurs pertes d’emplois. Le NPD est arrivé et a haussé les taxes sur les entreprises, a commenté M. Harper, particulièrement en forme. Les hausses de taxes ne vont pas équilibrer un budget, elles vont tuer des emplois et nous ne pouvons pas laisser le NPD faire ça à l’échelle du pays.»

Devant un rassemblement de militants, le chef conservateur a insisté sur la priorité numéro un de son parti: la sécurité, aujourd’hui à saveur de stabilité économique. Selon M. Harper, la «gestion économique prudente» des conservateurs explique ces bons résultats.

«Notre plan de taxes et d’impôts bas et d’équilibre budgétaire a aidé l’économie canadienne à croître pour la septième année consécutive», a insisté le chef du PCC.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire