Tony Clement entre dans la course à la direction du Parti conservateur

Tony Clement entre dans la course à la direction du Parti conservateur

L’ancien ministre conservateur Tony Clement a confirmé mardi soir à Mississauga, en Ontario, qu’il se lançait à son tour dans la course à la direction du Parti conservateur.

«Je suis le chef qui veut représenter l’expérience et l’innovation», a affirmé Tony Clement devant ses partisans.

Insistant sur son parcours, lui qui a été tour à tour président du Conseil du trésor, ministre de la Santé et de l’Industrie, le député de Parry Sound-Muskoka et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’affaires étrangères a livré son discours en anglais et en français.

«Je peux contribuer à mettre de l’avant un conservatisme optimiste et moderne», a-t-il mentionné.

Le député ontarien qui en est à son quatrième mandat a salué sa femme Lynne et leurs trois enfants qui l’appuient dans son désir de prendre part à cette course à la chefferie conservatrice.

Tony Clement a insisté sur la profondeur de ses «racines» canadiennes, sa fierté de vivre «dans le meilleur pays au monde» et sa mission qu’il définit comme étant ce qu’il faut faire pour «permettre à nos concitoyens de réaliser le potentiel en nous tous».

Sa volonté de servir la destinée du Parti conservateur s’étend aussi à une soif de leadership et à une volonté de reprendre le pouvoir perdu aux mains des libéraux de Justin Trudeau. Il a d’ailleurs décoché une flèche au premier ministre, suggérant qu’il peut tout résumer en 140 caractères, et a affirmé «Justin Trudeau, vos jours sont comptés».

Tony Clement est âgé de 55 ans. Il est le quatrième candidat après Maxime Bernier, Kellie Leitch et Michael Chong à déclarer son intérêt pour succéder à l’ex-premier ministre Stephen Harper. Les candidats ont jusqu’en février 2017 pour se manifester et le prochain chef sera choisi le 27 mai 2017.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire