Tournoi des Maîtres, Jordan Spieth en tête

Tournoi des Maîtres, Jordan Spieth en tête

AUGUSTA, Georgie – Pendant que Tiger Woods tentait de retrouver ses repères, le jeune Jordan Spieth a frôlé la perfection lors de la première ronde du 79e Tournoi des Maîtres de la PGA, jeudi.

Spieth a remis une excellente carte de 64, huit coups sous la normale, grâce notamment à neuf oiselets. À 21 ans et 8 mois, il est devenu le plus jeune meneur dans l’histoire du premier événement majeur de la saison. Le Texan est même passé près d’égaler les records du parcours et du tournoi, qui sont de 63.

L’an dernier, Spieth avait fini deuxième à sa première participation au «Masters» derrière Bubba Watson (71). Après une journée, il détient déjà trois coups d’avance sur ses plus proches poursuivants, soit l’Australien Jason Day, l’Américain Charley Hoffman, l’Anglais Justin Rose et le Sud-Africain Ernie Els, qui ont tous obtenu un pointage de 67 (-5).

«J’ai certainement très bien joué, a dit le meneur à Reuters. Rapporter une carte de 64, au Augusta National… c’est la première fois que j’y joue moins de 70. L’an dernier, j’ai compris que si je réussissais à caler un oiselet, je pourrais en réaliser 10 durant une journée. Mais je n’ai jamais retranché 10 coups à la normale lors d’une ronde depuis mon arrivée chez les professionnels.»

Els élogieux

De son côté, Els n’a commis que deux bogueys, dont un au dernier trou. C’est la première fois que le vétéran enregistre un pointage dans la soixantaine lors de la journée initiale du Tournoi des Maîtres en 21 départs.

«Il est spécial, a-t-il affirmé au sujet de Spieth. Il est juste magnifique, il lit bien le jeu. Il fait tout bien. Il sera difficile à battre.»

Quant à Day, il était bien positionné en deuxième place avant qu’il ne commette un boguey au 17e fanion pour être rejoint par Els, Rose et Hoffman. Ce dernier s’est démarqué en signant un aigle au 15e drapeau, une normale de 5 de 530 verges. Le Britannique Danny Willett (71) et le Floridien Matt Kuchar (72) ont aussi calé un aigle au 13e trou.

Woods renoue avec l’action

Maintenant 111e au monde, Woods a salué son retour au jeu avec une carte respectable de 73 (+1), à seulement deux coups du Nord-Irlandais Rory McIlroy (71) et du champion en titre, Watson.

Malgré une balle à l’eau, Woods a été sauvé par ses approches et son jeu sur les verts. Il se retrouve au 41e rang, à égalité avec 12 autres participants, dont son compatriote Rickie Fowler, ainsi que l’Allemand de 57 ans Bernhard Langer, les Anglais Lee Westwood et Ian Poulter, ainsi que le Suédois Henrik Stenson.

Pour sa part, le gaucher Phil Mickelson (70) est 12e, à -2, en compagnie entre autres des Américains Dustin Johnson, Patrick Reed et Billy Horschel.

Watson défie le temps

L’une des belles histoires jeudi a certainement été écrite par Tom Watson. Deux fois sacré à Augusta (1977 et 1981), le golfeur de 65 ans a remis une carte de 71 (-1).

Watson devrait devenir le plus vieux joueur à éviter le couperet, chose qu’il n’a pas accomplie depuis 2010.

«À mon âge, c’est un petit miracle», a-t-il laissé tomber.

Difficile pour les Canadiens

Les Canadiens Corey Conners, un amateur, et Mike Weir, qui a enfilé le veston vert il y a 12 ans, ont connu des ennuis.

Ils ont rapporté respectivement des cartes de 80 (+8) et 82 (+10), se classant 92e et 95e.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire