Transferts en santé, Couillard invite Trudeau à se mettre en mode collaboration

Transferts en santé, Couillard invite Trudeau à se mettre en mode collaboration

SAINT-FÉLICIEN Le premier ministre Philippe Couillard parle d’un rendez-vous manqué par le gouvernement fédéral, qui n’est pas parvenu à une entente avec les provinces sur les transferts en santé.

Lundi, les provinces ont rejeté l’offre du fédéral d’augmenter à 3,5 % les transferts en santé dès 2017, alors qu’elles en réclament le double. Le gouvernement Trudeau proposait aussi 11 milliards pour la santé mentale et les soins à domicile : une somme insuffisante selon les provinces, qui veulent qu’Ottawa finance 25 % des coûts de santé.

Depuis, le premier ministre met tout son poids pour forcer la main à Ottawa.

«Ça va nuire au climat de bonne entente, c’est clair […] Il y avait un test de faire une entente négociée, qui n’est jamais parfaite pour les deux parties, mais qui demeure un compromis. Ce test-là n’a pas été passé avec succès par le gouvernement fédéral», a expliqué Philippe Couillard.

«On ne peut pas avoir de grands discours sur la santé, vouloir se mêler de ce que les provinces font et en même temps réduire leur financement. Ils mettent un peu la clé dans la porte qui nous amène vers le déséquilibre fiscal», a-t-il ajouté.

«Ils ont choisi hier de nous faire une proposition qui allait priver 100 000 Québécois de maintien à domicile. Bien moi, j’ai une chose à dire à monsieur Trudeau: vous avez fait une promesse, réalisez-la», a pour sa part commenté le ministre de la Santé Gaétan Barrette.

Des sources de TVA Nouvelles indiquent que le fédéral demeure cependant engagé à négocier le financement des soins à domicile et en santé mentale avec les provinces qui le désirent.

Philippe Couillard souhaite maintenant une nouvelle rencontre des premiers ministres sur cette question, même si Ottawa ferme la porte.

«L’attitude d’ultimatum, du ‘c’est à prendre ou à laisser’…ce n’est pas comme ça qu’on anime une fédération. Une fédération, c’est une fédération de collaboration ou chacun y met du sien», a ajouté M. Couillard.

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire