Trois Québécois toujours en lice pour devenir astronautes

Trois Québécois toujours en lice pour devenir astronautes

LONGUEUIL | Sur les 3772 Canadiens qui ont déposé leur candidature pour devenir astronautes, seules 17 personnes, dont trois Québécois, sont toujours en lice après plusieurs batteries de tests.

Endurance physique, test psychologique, compétence en robotique, habileté en communication; les aspirants astronautes ont dû démontrer leurs capacités dans nombre de tests, que ce soit en nageant, en vivant une simulation dans une situation d’urgence ou en faisant une présentation devant une classe d’élèves de sixième année.

Des sept Québécois qui étaient toujours en lice, trois seulement ont franchi la barre de l’avant-dernière étape du processus de sélection. Du nombre, on retrouve le scientifique d’instruments astronomiques optiques Charles-Philippe Lajoie, le docteur en ingénierie aérospatiale Evan Alexander Beirne Thomas et la militaire spécialisée en incidents impliquant des armes chimiques Andréane Vidal.

Des 17 candidats en finale, seuls deux seront sélectionnés ce mois-ci pour devenir les prochains astronautes du pays. Ils devront déménager à Houston, au Texas, pour y suivre leur formation.

Depuis 1983, 12 Canadiens sont devenus astronautes, dont deux qui sont encore en service. Le Québécois David Saint-Jacques se prépare d’ailleurs actuellement à vivre sa première mission dans l’espace, alors qu’il doit s’envoler vers la Station spatiale internationale en 2018.

Un astronaute gagne entre 91 300 $ et 178 400 $ par année, selon s’il est toujours à l’entraînement ou s’il est déjà allé dans l’espace.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire