Un Canadien plaide coupable pour trafic de défenses de narval

Un Canadien plaide coupable pour trafic de défenses de narval

Un policier à la retraite de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) risque 20 ans de prison après avoir plaidé coupable, mercredi, à 10 chefs d’accusation de blanchiment d’argent aux États-Unis, en lien avec de la contrebande de défenses de narval.

Gregory R. Logan, 59 ans, originaire du Nouveau-Brunswick, aurait fait passer clandestinement 250 défenses de narval du Canada jusque dans l’État américain du Maine, pour les vendre aux États-Unis, a rapporté mercredi le «National Post».

Au Canada, les défenses vendues sur le marché doivent être accompagnées d’étiquettes spéciales pour indiquer qu’elles ont été obtenues en toute légalité dans le cadre de la chasse pratiquée par les Inuits, peut-on lire sur le site de Pêches et Océans Canada. Aux États-Unis, l’espèce est protégée.

En 2013, l’homme a été condamné au Canada à payer 385 000 $ en plus d’une condamnation avec sursis de huit mois.

Il avait ensuite été extradé aux États-Unis, où le blanchiment d’argent fait encourir une peine de 20 ans de prison et une amende pouvant aller jusqu’à 500 000 $.

Le narval est une espèce de cétacé qui possède une défense d’ivoire et qui vit habituellement avec les siens dans les eaux arctiques du Canada, du Groenland, de la Norvège et de la Russie.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire