Un célibataire et nu perd la vie en voiture

Un célibataire et nu perd la vie en voiture

Un récent participant à l’émission Célibataires et nus a péri dans un accident à Mirabel, lorsque sa voiture a littéralement été coupée en deux par un poteau tôt samedi.

«C’était un clown, il aimait faire rire, mais il ne roulait jamais en fou», assure Michel Trépanier, le père d’Alexandre Trépanier, tentant de retenir ses larmes.

Vers 4 h 30, son fils de 24 ans revenait d’une soirée entre collègues de travail à Saint-Jérôme lorsqu’il a perdu le contrôle de sa voiture et fini sa course contre un poteau sur le terre-plein central.

«Il n’a eu aucune chance, l’auto était complètement sectionnée en deux», soutient le porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), Daniel Thibaudeau, ajoutant que le jeune homme est mort sur le coup.

Photo Agence QMI, Mathieu Wagner

Endormi au volant

Michel Trépanier explique que les enquêteurs lui ont dit que son fils se serait endormi au volant et que l’alcool ne serait pas en cause.

«Il était ambulancier. Il a ramassé des cadavres et il connaissait les risques et ne voulait pas en devenir un», dit-il à propos d’Alexandre, qui n’avait rien d’une «tête folle».

Pour l’instant, la SQ croit qu’une vitesse excessive est la cause de l’accident, mais elle n’écarte pas que le jeune homme ait pu s’assoupir avec le pied sur l’accélérateur.

«Nous sommes une famille tissée serrée; ses trois s’urs sont démolies», laisse tomber le père, qui n’ose pas encore imaginer comment ils souligneront le temps de Fêtes dans quelques semai­nes.

Célibataires et nus

Il y a à peine deux semaines, toute la famille le regardait à la télévision alors qu’Alexandre n’avait pas hésité à se dévêtir au petit écran pour la dernière émission de la saison de téléréalité Célibataires et nus, le 24 novembre.

«Des amis l’avaient mis au défi, disant qu’il n’était pas game, mais Alexandre n’avait pas de limites lorsqu’il voulait faire rire les gens», raconte son père.

«On le taquinait avec ça», raconte sa collègue de travail Julie Tremblay, ajoutant que le jeune ambulancier était fier de sa participation et qu’il avait invité ses collègues et amis à le regarder à la télévision.

«C’était l’une des meilleures émissions parce qu’il était drôle et fidèle à lui-même», ajoute celle qui se souvient de l’avoir vu désamorcer des situations tendues avec des blessés qu’il conduisait à l’urgence grâce à son humour.

«Il avait charmé tout le monde cette journée-là», confie le c’ur gros, Jade Guitard, qui avait échangé un baiser avec lui à l’émission, qui avait été tournée au mois d’août.

«Il dégageait quelque chose de spécial et il avait vraiment été capable de me mettre à l’aise», poursuit la jeune femme de 19 ans, qui continuait à lui parler tous les jours.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire