Un cinéma-boutique ouvert à Saint-Hyacinthe

Un cinéma-boutique ouvert à Saint-Hyacinthe

Pour rivaliser avec l’avènement des cinémas maison et la popularité grandissante des Netflix et autres services de visionnement en ligne, le propriétaire du Cinéma Saint-Hyacinthe a décidé d’adapter son établissement aux exigences de la clientèle d’aujourd’hui en offrant plus de confort et d’intimité aux cinéphiles.

Des fauteuils plus spacieux et confortables, un décor feutré de style lounge, des salles de cinéma plus intimes et chaleureuses, la possibilité de réserver ses sièges en ligne… Ce sont là quelques-uns des changements importants que Jean Colbert a apportés à son cinéma de Saint-Hyacinthe en entreprenant des rénovations majeures l’hiver dernier.

«Je savais depuis quelques années qu’on était dus pour faire des rénovations, mais je ne voulais pas faire n’importe quoi. On n’est plus rendus là dans le cinéma. Avec la compétition des cinémas maison et de la vidéo sur demande, il faut s’adapter et offrir autre chose aux clients.»

M. Colbert dit avoir voulu s’inspirer de la nouvelle tendance des cinémas-boutiques, un concept qui est de plus en plus populaire dans des villes comme Paris ou New York. Ces nouveaux cinémas misent sur un décor et une ambiance plus conviviaux et raffinés que les grands complexes cinématographiques.

«Ce qu’on veut, c’est que quand les gens viennent ici, ils aient l’impression d’être dans leur salon. On a refait le cinéma au complet et on a réduit nos fauteuils de 60 %. On est passé de 1400 fauteuils à 400. Notre plus grande salle a 90 fauteuils et les autres en ont seulement 55. C’est beaucoup plus intime comme expérience.»

Réactions positives

À la suite de ces rénovations qui ont coûté près de 1,5 M$, le nouveau Cinéma St-Hyacinthe a rouvert ses portes le 12 mai dernier. Et selon M. Colbert, les premières réactions du public sont très positives:

«Il faut que les gens retrouvent le plaisir d’aller au cinéma et très humblement, c’est ce qu’on sent depuis la réouverture du cinéma. On n’a pas le contrôle sur la qualité du film qu’ils vont voir, mais on peut s’assurer qu’ils seront satisfaits de leur expérience en général.»

Étiquettes : , ,