Un deuxième cycliste happé par un camion en quatre jours

Un deuxième cycliste happé par un camion en quatre jours

Un cycliste de 18 ans luttait pour sa vie vendredi soir après s’être fait écraser par une fourgonnette sur l’une des pistes cyclables les plus achalandées de Montréal.

«Si on est même plus en sécurité sur les pistes cyclables, c’est déplorable», s’offusque Nabiha Moussa, qui roule chaque jour sur la piste cyclable qui longe la rue Berri, où s’est produit l’accident.

Photo Hugo Duchaine

Nahiba MoussaCycliste

Vers 9 h 45, le cycliste circulait en direction sud lorsque, dans des circonstances encore nébuleuses, il aurait chuté de son vélo et qu’un camion de service effectuait au même moment un virage à droite pour accéder au stationnement de la Grande Bibliothèque.

La roue arrière droite de la fourgonnette lui aurait alors «passé sur le corps», selon le porte-parole du Service de police de Montréal, André Leclerc.

Le conducteur du camion de l’entreprise Britton Électrique aurait dit aux autorités qu’il n’avait jamais vu le cycliste avant de lui rouler dessus.

C’est le deuxième accident à survenir en quatre jours à Montréal entre un cycliste et un camion. Mardi, une femme de 24 ans a été renversée mortellement par un camion sur le boulevard Rosemont.

Vendredi soir, on craignait toujours pour la vie du jeune homme qui était conscient à l’arrivée des secours, mais dont l’état s’est détérioré.

Pour sa part, le conducteur du camion, âgé d’une trentaine d’années, souffrait d’un choc nerveux après l’accident.

«Les rétroviseurs sont assez petits pour la grosseur du véhicule», a tenu à dire le superviseur du conducteur, Simon Boivin, qui a aussi envoyé ses pensées à la victime et à sa famille.

«Il y a plusieurs angles morts, alors c’est dur de voir à 100 % tout ce qu’il y a, même avec les rétroviseurs d’angles morts, car on voit souvent les choses en très petit», a-t-il ajouté.

Le vice-président Services et Techniques de Britton Électrique, Michel Lafontaine, a souligné que le chauffeur était pourtant expérimenté, avec plus de six ans au sein de l’entreprise.

Il assure qu’une enquête sera menée pour éviter qu’un tel accident se reproduise.

Cet accident est survenu sur l’une des pistes cyclables les plus fréquentées de Montréal, alors qu’environ 3000 cyclistes y circulent en moyenne chaque jour.

Selon des données compilées de janvier à novembre 2015 par la Ville de Montréal, plus de 900 000 cyclistes ont roulé sur la piste cyclable de la rue Berri.

Rencontrés sur place, de nombreux cyclistes ont affirmé que l’endroit était dangereux puisqu’il est situé au pied d’une côte que les voitures et cyclistes dévalent souvent trop rapidement.

Avec la collaboration de l’Agence QMI

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire