Un duel tendu pour Trump et Clinton

Un duel tendu pour Trump et Clinton

Hugo Duchaine et Benoit Philie, Le Journal de Montréal

Fidèle à lui-même, le controversé Donald Trump a multiplié les déclarations-chocs vis-à-vis sa rivale Hillary Clinton, qui a gardé son calme dans un premier débat rempli d’échanges musclés.

«C’est ce qui fait de moi un homme intelligent», a notamment rétorqué le candidat républicain, lorsque sa rivale démocrate l’a accusé de ne pas payer d’impôts depuis plusieurs années.

De nombreux médias américains, comme le New York Times et le Washington Post ont souligné les moments tendus entre les deux candidats et les nombreuses interruptions de M. Trump à l’égard de sa rivale.

C’était la première fois que les deux aspirants présidents croisaient le fer, dans un débat télévisé à New York.

Hier, les diffuseurs espéraient même fracasser des records de cotes d’écoute, avançant le nombre de 100 millions de téléspectateurs. Ce serait deux fois plus que celui opposant Barack Obama à Mitt Romney en 2012.

Posée, Hillary Clinton a gardé son calme et même approché le débat avec humour par moments disant qu’elle «serait blâmée pour tout», ce à quoi Trump a répondu «pourquoi pas!».

La candidate démocrate ne s’est toutefois pas gênée pour accuser Trump de vouloir favoriser les riches et d’avoir «commencé sa carrière politique sur la base d’un mensonge raciste sur l’origine [du] 1er président noir», faisant référence à la controverse entourant le certificat de naissance de Barack Obama.

Pendant les 90 minutes de débat, Donald Trump a notamment fait rire la foule, qui devait pourtant garder le silence, lorsqu’il a clamé qu’il avait un meilleur tempérament que Mme Clinton. Selon lui, cette dernière n’a pas «l’endurance nécessaire pour être à la tête du pays».

Les candidats ont aussi abordé la lutte au terrorisme et le contrôle des armes à feu, faisant valoir leurs idées complètement aux antipodes.

Plusieurs internautes ont souligné les reniflements de Donald Trump dans son micro, ce qui a même entraîné la création d’un compte Twitter dédié aux bruits nasaux du candidat républicain.

Par ailleurs, le débat a aussi été marqué par les vérificateurs de faits, qu’Hillary Clinton a souvent interpellés.

En effet, plusieurs médias avaient des vérificateurs en direct pour commenter les interventions de Donald Trump, qui a souvent été accusé de mentir.

Ce duel télévisé était particulièrement crucial, puisqu’un récent sondage de Reuters/Ipsos estime que près d’un Américain sur cinq est encore indécis et qu’Hillary Clinton ne dispose aussi que d’une mince avance sur son rival.

Hillary Clinton et Donald Trump croiseront le fer à deux autres reprises. Un deuxième et troisième débat sont prévus les 9 et 19 octobre prochains.

De plus, les colistiers des deux candidats, le démocrate Tim Kaine et le républicain Mike Pence, débattront à leur tour le 4 octobre.

Les Américains voteront ensuite pour élire le 45e président de leur histoire le 8 novembre.

Ce qu’ils ont dit

«Il est temps pour ce pays d’avoir un dirigeant qui connaît quelque chose à propos de l’argent.»

«Nous avons des gangs de rues et c’est souvent des immigrants illégaux qui ont des armes à feux qui tirent sur les gens.»

«Nos aéroports ont l’air tout droit sortis d’un pays du tiers monde.»

«Quand vous essayez d’agir comme une sainte, ça ne marche vraiment pas.»

«J’ai rencontré plusieurs personnes qui ont travaillé pour vous et qui n’ont jamais été payées.»

«Un homme qui est en colère contre un tweet ne devrait pas avoir les codes de la bombe nucléaire.»

«Je pense que Donald me critique parce que je me suis préparée pour ce débat. Et, oui, je l’ai fait. Vous savez pour quoi d’autre je me suis préparée Je suis prête pour devenir présidente.»

«Donald Trump dit que le réchauffement climatique est un canular inventé par les Chinois.»

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire