Un hiver plus enneigé mais aussi plus froid aux portes du Québec

Un hiver plus enneigé mais aussi plus froid aux portes du Québec

Les déneigeurs risquent d’être plus occupés cet hiver sur l’île de Montréal, car la saison froide s’annonce beaucoup plus enneigée que l’an passé.

«On va retrouver les moyennes des quatre dernières années, ce qui veut dire qu’on pourrait avoir 40 cm de neige de plus dans la région montréalaise», soutient le météorologue Gilles Brien, qui se fie aux plus récentes prévisions saisonnières d’Environnement Canada.

Si l’hiver dernier n’a laissé que 171 cm de neige sur la grande région de Montréal, l’hiver qui s’en vient devrait laisser jusqu’à 215 cm de précipitations.

La couche de neige devrait aussi être plus épaisse non seulement à Montréal, mais partout au Québec, de quoi réjouir les amateurs de ski ou de motoneige qui se sont souvent butés à des pistes plus rocailleuses qu’enneigées l’an passé, croit M. Brien.

D’ailleurs, des chutes de neige sont prévues dès lundi. Selon Météomédia, de 5 à 10 cm de neige sont attendus sur Montréal et le sud du Québec.

Mais si le Québec doit renouer avec la neige cet hiver, Gilles Brien prévient du même souffle que la province risque aussi de devoir vivre avec le retour du froid.

Photo d’archives

Gilles Brien, météorologue

Le météorologue, qui compte 30 ans d’expérience, souligne que le phénomène El Niño, responsable de l’hiver doux de l’an dernier, s’estompe peu à peu.

«Le temps plus doux qu’on connaît depuis presque un an devrait continuer encore en décembre, mais le froid va revenir dès la fin janvier environ», lance-t-il.

Ainsi, tel un prophète de malheur, M. Brien n’écarte pas un des possibles froids extrêmes, comme ceux qui ont marqué les hivers précédents, en 2014 et 2015, notamment.

«Un vortex polaire avec des températures de -40 °C risque fort de se pointer», croit l’expert.

Si l’hiver 2016 a été exceptionnellement doux et clément, c’est un retour aux normales tant pour les températures que les précipitations qui attend les Québécois cet hiver.

Gilles Brien précise toutefois que les prévisions à long terme ne servent pas à déterminer «la météo qu’il fera sur votre perron», mais bien à avoir une idée générale de ce que les prochains mois nous réservent.

Il ne s’agit pas non plus d’une science exacte, dit-il, surtout que le Québec est souvent très imprévisible.

«Cette fin de semaine, par exemple, il fait 12 °C une journée et de la neige tombe le lendemain», décrit-il.

Pour arriver à prédire la météo des mois à venir, les experts se basent notamment sur la température de l’eau des océans ou l’épaisseur de la glace aux deux pôles.

La neige à Montréal

215 cm en moyenne

L’hiver le moins enneigé était en 1979-80 avec 93 cm

L’hiver le plus enneigé était en 1970-71 avec
383 cm

Source : Environnement Canada

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire