Un hommage intime pour Sylvie Roy

Un hommage intime pour Sylvie Roy

Des proches et des personnalités politiques se sont rendus au centre funéraire Rousseau de Trois-Rivières dimanche pour rendre hommage à la députée Sylvie Roy, décédée le 31 juillet dernier.

Le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, s’est déplacé, ne pouvant être présent aux funérailles de lundi. Les deux se connaissaient bien pour s’être côtoyés à l’époque de l’Action démocratique du Québec, mais aussi bien avant cela, lorsqu’ils pratiquaient le droit à Trois-Rivières.

«Ce n’est pas parce qu’on est député indépendant qu’on n’occupe pas une place à l’Assemblée nationale. Elle avait une place et elle la prenait», a souligné le ministre à l’extérieur du complexe funéraire.

«Sylvie n’avait pas d’ennemis. C’était une fille excessivement généreuse. C’était une personne aimable», a témoigné l’ancienne députée du Parti québécois Noëlla Champagne.

«Je ne la connaissais pas politiquement, mais je la connaissais comme une personne avec un grand c’ur, qui aimait faire rire les autres et qui était très, très chaleureuse», a pour sa part mentionné Klara Trudel, une membre de la famille de Sylvie Roy.

Les funérailles de l’ancienne députée Sylvie Roy se tiendront à la cathédrale de l’Assomption de Trois-Rivières, lundi à 16 h.

Décédée le 31 juillet à 51 ans d’une hépatite aiguë, Sylvie Roy a été élue à trois reprises dans Lotbinière, puis deux fois dans Arthabaska. Elle a été députée sous la bannière adéquiste jusqu’en 2011, puis caquiste, jusqu’en août 2015 lorsqu’elle a choisi de siéger comme députée indépendante.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire