Un radar photo mobile payant

Un radar photo mobile payant

Le nouveau radar photo mobile, installé il y a quelques mois dans la Réserve faunique des Laurentides, est plutôt payant.

En l’espace de sept mois, d’octobre 2015 à mai 2016, 642 automobilistes ont reçu des constats d’infraction parce qu’ils ne respectaient pas la limite de vitesse.

À lui seul, ce radar photo a rapporté, pendant cette période, plus de 63 000 $, et ce, même s’il n’est pas toujours en place.

L’appareil a été installé l’automne dernier tout près de l’Étape. C’est un radar photo mobile, il se déplace entre les kilomètres 130 et 138. Il n’est pas là non plus en permanence. Il est déployé à discrétion de la Sûreté du Québec. On ignore donc le nombre de jours qu’il a été déployé sur place au cours des derniers mois.

L’emplacement a été soigneusement choisi par le ministère des Transports. C’est un tronçon de huit kilomètres où de nombreux accidents ont été répertoriés dans le passé: 52 accidents en quatre ans, dont 18 qui ont fait des blessés.

Le secteur concerné comprend la portion de l’Étape où la limite maximale de vitesse est de 70 km/h.

Depuis leur apparition au Québec, en 2009, les radars photo, autant mobiles que fixes, ont permis de donner plus de 688 000 constats d’infraction à des automobilistes. Les appareils ont rapporté 92 millions $ dans les coffres de l’État.

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire