Un surveillant du collège Saint-Charles-Garnier accusé de trafic de drogues

Un surveillant du collège Saint-Charles-Garnier accusé de trafic de drogues

Un ex-surveillant et entraîneur de basketball au collège Saint-Charles-Garnier est accusé de trafic de drogues.

Shanny Plante a été arrêté le 31 mars dans le cadre de l’opération Nandou, une importante opération policière qui a mené à 34 arrestations visant à démanteler un réseau de trafic de cannabis en Mauricie.

Selon la Sûreté du Québec, ce réseau de producteurs et de vendeurs se livrait à ce commerce aussi à Québec, Montréal et Saguenay. Shanny Plante a été remis en liberté et sera de retour en cour le 19 mai, en même temps que les autres accusés.

Employé au collège Saint-Charles-Garnier depuis 2010, M. Plante «a dû remettre sa démission» la semaine dernière, indique le directeur de cette école secondaire privée, Marc-André Séguin. En plus d’être surveillant-éducateur, il était entraîneur de l’équipe de basketball niveau cadet division 2.

Surprise totale

«La nature des accusations est en contradiction avec le rôle d’éducateur que nous attendons de chacun des membres de notre personnel», peut-on lire dans une note envoyée aux parents.

M. Séguin a été «très surpris» d’apprendre que cet employé était accusé de trafic de drogues. Rien n’indique qu’il ait pu se livrer à ce commerce illicite entre les murs du collège, précise-t-il lors d’un bref entretien avec Le Journal.

«C’était un bon employé, on aurait probablement eu des signes. On peut croire que ce sont des activités plus personnelles. Dans un collège, les informations circulent rapidement», lance M. Séguin.

Ce dernier affirme ne pas être inquiet de la situation.

«La sécurité des élèves est une priorité. La vigilance était là hier, elle sera là demain. C’est chaque jour», dit-il.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire