Un top 10 pour Marie-Michèle Gagnon

Un top 10 pour Marie-Michèle Gagnon

Les Québécoises Marie-Michèle Gagnon et Valérie Grenier ont respectivement conclu aux 9e et 22e rangs du slalom géant de la Coupe du monde de ski alpin de Maribor, en Slovénie, samedi.

Gagnon a terminé en neuvième place de la première descente en 1 min 8,87 s. La skieuse a réussi à conserver son rang jusqu’à la fin de la compétition. Elle a fini l’événement avec un chrono de 2 min 18,30 s, à 1,34 seconde de la gagnante, la Française Tessa Worley.

Worley a été la plus rapide avec 2 min 16,96 s et a devancé l’Italienne Sofia Goggia (+0,16 s) et la Suisse Lara Gut (+0,25 s). L’Américaine Mikaela Shiffrin, qui était en tête du classement après la première manche, a conclu au pied du podium.

«C’était vraiment une journée où il fallait attaquer. Avec mes récents résultats, j’ai une bonne confiance et vraiment un bon équilibre sur mes skis. Je me sens bien. J’ai enlevé une pression sur mes épaules et je suis capable de plus attaquer sur mes skis. Une neuvième place, c’est solide, mais en même temps, maintenant que j’ai quelques bons résultats de suite, on dirait que je veux plus», a commenté Gagnon.

La skieuse de 27 ans a fait savoir qu’elle n’avait toutefois pas tout donné sur la piste après avoir vu les premières concurrentes faire de grosses erreurs.

«Je n’ai pas eu mes meilleures courses à vie les deux fois. Je me suis un peu retenue à la première manche. J’ai regardé les premières filles descendre et elles ont vraiment eu de la difficulté. Ç’a défait mon plan d’attaque, mais je dois apprendre de ça. Si j’ai un bon feeling sur mes skis cette journée-là, je ne ferai pas les mêmes erreurs qu’elles.»

Gagnon a poursuivi en expliquant qu’elle avait connu une bonne deuxième manche. «J’ai bien skié la partie du haut. C’est en bas que j’ai été un peu déséquilibrée et j’étais moins capable de bouger. C’est ce qui fait que je n’ai pas pu tout donner à la deuxième manche.»

Grenier remonte la pente

Grenier a elle aussi démontré de la constance en finissant 22e (1 min 9,97 s) de la première manche et en conservant le même rang au classement général. Elle a terminé avec un temps de 2 min 20,34 s.

Déçue de ses courses des dernières semaines, l’athlète de Mont-Tremblant désirait terminer dans le top 30.

«Avec ma 22e position ce matin, j’espérais arriver en bas avec le [meilleur] temps pour pouvoir remonter encore plus après la deuxième manche. Malheureusement, je suis arrivée quatrième de la deuxième descente, mais ce n’était pas la fin du monde. Je suis contente, mais c’est certain que j’aurais aimé faire encore mieux. Ça m’encourage de savoir que je suis dans le bon chemin pour les prochaines courses», a fait savoir celle qui a signé son meilleur résultat au slalom géant sur le circuit de la Coupe du monde.

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *