Une campagne de sociofinancement pour obtenir plus de douches

Une campagne de sociofinancement pour obtenir plus de douches

Incapable d’obtenir plus d’une douche par semaine dans son CHSLD, un homme de Québec atteint de sclérose en plaques a lancé une campagne de sociofinancement pour être lavé trois fois de plus par semaine.

«J’ai droit à seulement une douche par semaine. C’est la règle dans les centres d’hébergement publics du Québec», a expliqué François Marcotte sur la page Douches et kilomètres qu’il a créée sur le site internet Gofundme.

«Les six autres journées de la semaine, on me lave partiellement au lit. Chaque matin, je me réveille, le dos et les jambes en sueur. Où j’habite, on refuse de me nettoyer le dos, les jambes et les pieds», a-t-il ajouté.

François Marcotte veut donc récolter 100 $ par semaine, soit 5200 $ par année pour embaucher quelqu’un qui le doucherait trois fois par semaine.

«Elle me lève, m’assoit dans une chaise spécialisée, m’amène sous la douche, ensuite me couche au lit, commence parfois à m’habiller. Au total, il lui faut 6 heures de travail», a mentionné l’homme de 43 ans de Québec pour décrire le travail à accomplir.

«La douche me rafraîchit, apaise mon corps», affirme M. Marcotte, diagnostiqué de la sclérose en plaques à l’âge de 22 ans.

Il désire également remplacer son fauteuil roulant motorisé qui est «bon pour la casse» et qui «n’est pas conforme».

«Il est trop bas, plusieurs fois j’ai failli me casser le cou en entrant par la rampe, le plancher est défoncé, il perd des pièces et des morceaux de la carrosserie, la conduite d’essence est dangereuse», a-t-il expliqué sur sa page.

M. Marcotte a besoin de 20 000 $ pour le remplacer.

«Je veux une liberté, celle de visiter ma famille, de sortir de ma ville», a dit celui qui écrit un roman grâce à un logiciel de reconnaissance vocale.

«Je suis prisonnier de mon corps. Aidez-moi à m’évader», a-t-il lancé sur sa page web.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire