Une sale campagne électorale en vue selon Labeaume

Une sale campagne électorale en vue selon Labeaume

San Francisco | La bataille pour le maintien du Marché du Vieux-Port à son emplacement actuel est annonciatrice d’une «sale campagne électorale» municipale à l’automne 2017, croit le maire Labeaume.

«Ça va être magnifique ce qui s’en vient. Sous couvert du Marché qui est l’alibi, vous allez voir toutes les bassesses politiques qui s’en viennent là-dedans. Ça ne me dérange pas du tout», a soutenu Régis Labeaume, mardi, au dernier jour de sa mission économique à San Francisco.

Le maire de Québec s’en est d’ailleurs pris à Jean Rousseau, porte-parole de la Coalition pour le Marché du Vieux-Port. «C’est un allié politique de Mme (Anne) Guérette (conseillère de Démocratie Québec), a-t-il affirmé. Je pense qu’il va même se représenter avec Mme Guérette. Vous avez là un politique qui fait du bruit et qui crée des remous en fonction de la prochaine campagne.»

La question du Marché a monopolisé une bonne partie des échanges lors du conseil municipal de lundi soir. Une pétition de plus de 10 000 noms a été déposée. Les multiples interventions de Mme Guérette à ce sujet ont été ponctuées par des applaudissements nourris de l’assistance.

Des politiciens

«Ce sont les mêmes qui mêlent le Marché avec le fait que je fais visiblement peur aux gens. Vous allez voir de tout, a prévenu le maire. Ils se font passer pour des représentants des citoyens, alors qu’ils sont des politiciens.» Disant ne pas vouloir se mêler de la course à la chefferie à Démocratie Québec, qui désignera son candidat à la mairie le 3 décembre, M. Labeaume a néanmoins noté que ses adversaires politiques «sont déjà en campagne».

Dans le même ordre d’idées, Régis Labeaume s’est dit davantage préoccupé par ses futures vacances estivales que par le scrutin du 5 novembre 2017. Chose certaine, Équipe Labeaume «n’est pas rendue» à l’étape de désigner des candidats aux postes de conseillers, a insisté le maire. À titre plus personnel, ce dernier a de nouveau confirmé qu’il sera bel et bien candidat à la mairie. «Je vais tenter de me succéder. Je me souhaite bonne chance», a-t-il glissé, sourire en coin. Êtes-vous inquiet’ «Jusqu’à maintenant, je dors encore», a-t-il alors éclaté de rire.

Avec la collaboration de Stéphanie Martin

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire