Urticaire, 1 personne sur 5 serait concernée

Urticaire, 1 personne sur 5 serait concernée

L’urticaire, qui se manifeste par une éruption cutanée de plaques de boutons rouges peut aussi prendre la forme de gonflement plus profond de la peau ou des muqueuses, touchant généralement le visage, les mains ou les pieds. Il entraîne des sensations de démangeaisons et/ou de brûlure.

Si 15 à 20 % de la population mondiale souffrent d’un épisode aigu au cours de sa vie, 1 % connaît une urticaire chronique avec des symptômes persistant plus de 6 semaines. Une origine n’est découverte que dans 20 à 30 % des cas. L’urticaire peut avoir de multiples causes en étant déclenchée par un irritant externe (aliment, piqûre d’insecte, certains produits chimiques, médicaments, virus ou par l’exposition au chaud et au froid) qui est ingéré ou entre en contact avec la peau.

Ce trouble a des répercussions dans la vie quotidienne. D’après une étude réalisée en 1997 en Angleterre sur 142 patients atteints d’urticaire chronique, 73 % des sondés disent éviter les sorties ou événements sociaux. 74 % voient leurs performances au travail se détériorer tandis que 63 % se plaignent d’anxiété.

Quel que soit le type d’urticaire (aiguë ou chronique), le traitement repose sur la prise d’antihistaminique. On peut néanmoins atténuer naturellement les premiers symptômes en attendant la consultation:

– En pratique, il peut être utile de soulager la piqûre et d’éviter les sensations de démangeaison en appliquant sur la peau un sac de froid ou une compresse imbibée d’eau froide.

– On évitera les frottements avec la peau en privilégiant des vêtements amples et en coton naturel.

– Les plantes aux vertus calmantes et cicatrisantes comme la camomille, le cassis ou souci officinal (canedula) utilisées en phytothérapie (demander conseil au pharmacien) peuvent être efficaces.

– Les crèmes (à base de plante ou d’homéopathie) vendues en pharmacie peuvent elles aussi soulager l’éruption à condition de l’appliquer plusieurs fois par jour dès l’apparition des symptômes.

– En cas d’urticaire chronique et si les bilans sanguins et tests cutanés effectués par le médecin n’établissent aucune cause allergique, le stress peut en être à l’origine. Dans ce cas, les cures thermales d’indication dermatologique peuvent soulager les symptômes, tout comme le yoga ou la sophrologie.

Pour informer et sensibiliser sur cette maladie dermatologique inflammatoire la plus répandue, le 2e édition de la Journée mondiale sur l’urticaire aura lieu partout en France, le 1er octobre.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire