Vaccination contre la grippe, cliniques sans rendez-vous ce week-end à Québec

Vaccination contre la grippe, cliniques sans rendez-vous ce week-end à Québec

Alors que le virus de la grippe sera bientôt à nos portes, la santé publique invite la population à risque à profiter des cliniques de vaccination sans rendez-vous qui se tiendront samedi et dimanche, à Québec.

Les gens pourront se présenter entre 8h30 et 15h, à l’Institut en santé mentale de Québec, sur le chemin de la Canardière, ou encore à l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec, sur le boulevard Hamel, près de Place Fleur de Lys, entre 9h et 15h. Le stationnement sera gratuit.

Lors de la première fin de semaine de vaccination sans rendez-vous, les 5 et 6 novembre, plus de 15 000 personnes à risque ont reçu le vaccin gratuitement. C’est plus qu’en 2015, alors que 12 000 vaccins avaient été administrés.

«Cela s’est très bien passé au début de novembre. Les gens ont pu avoir leur vaccin en 30 minutes. On vise particulièrement les personnes plus à risque, plus fragiles, cette année. La souche A H3N2, qui circule actuellement aux Etats-Unis et dans les autres provinces, provoque davantage d’hospitalisations et de décès chez les personnes âgées», signale le Dr Nicholas Brousseau, médecin-conseil à la Direction de santé publique de Québec.

Effets secondaires

Le Dr Brousseau assure par ailleurs qu’aucun effet indésirable notable n’a été rapporté jusqu’ici par le système de surveillance des vaccins mis en place à l’échelle canadienne.

«Les effets les plus souvent ressentis sont une douleur locale au point d’injection, de même qu’un léger mal de tête, de la fatigue ou des douleurs musculaires bénignes, dus au fait qu’on développe une protection contre la grippe. Ces réactions de défense disparaissent rapidement dans les 24 ou 48 heures», explique le Dr Brousseau.

L’activité grippale est encore très faible dans la province, en ce moment. Mieux vaut se faire vacciner dès à présent, insiste le médecin, car il faut compter deux semaines avant que le vaccin ne soit efficace.

L’an dernier, la campagne de vaccination contre la grippe a rejoint 150 000 personnes à risque dans la région de Québec. «On s’attend à ce qu’au moins autant de gens se fassent vacciner cette année», escompte le Dr Brousseau.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire