Vermont, un Montréalais fait face à des accusations d’exportation illégales d’armes à feu

Vermont, un Montréalais fait face à des accusations d'exportation illégales d'armes à feu

VERMONT – Un Montréalais a été extradé au Vermont pour répondre à plusieurs chefs d’accusation, dont exportation illégale d’armes à feu des États-Unis.

Alexis Vlachos, 40 ans, a comparu le 5 juin dernier, selon un communiqué du bureau du procureur du district de Vermont. L’homme a plaidé coupable aux accusations, mais n’a pas contesté sa détention jusqu’au procès.

Selon l’acte d’accusation, Vlachos fait face à cinq chefs d’accusation déposés en février 2015. On le soupçonne d’avoir notamment exporté environ 100 armes de poing des États-Unis vers le Québec.

De juillet 2010 à avril 2011, Alexis Vlachos qui oeuvrait avec Annette Wexler et un autre individu ont acheté environ 100 armes de poing de plusieurs concessionnaires d’armes à feu agréés en Floride, en faisant de fausses déclarations, selon la justice américaine.

«Le 25 mars 2011, Wexler et l’autre individu ont voyagé à Derby Line, au Vermont, avec de multiples armes de poing et ont caché un petit sac à dos contenant ces armes de poing dans la salle de bain de la Bibliothèque Haskell Free. Vlachos, qui est entré dans la bibliothèque après avoir marché de Québec, est allé récupérer le sac puis est rentré au Québec sans passer par le port d’entrée», peut-on lire dans le communiqué.

Annette Wexler a plaidé coupable d’avoir fait de fausses déclarations. Sa condamnation est prévue le 25 juillet prochain.

Vlachos risque une peine d’emprisonnement de 20 ans.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire